Conseil régional, Conseils départementaux : en Pays de la Loire, hausse des salaires pour les hauts fonctionnaires

CRPDL
Le siège du conseil régional ses Pays-de-la-Loire, à Nantes. / Photo : CC by SA – Wikimapia

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 2 minutes

Par Benjamin Peyrel

Près de 13 % d'augmentation pour la moyenne des dix plus hauts salaires au Conseil départemental de Vendée, qui reste néanmoins inférieure à celle de la Région Pays de la Loire. La Gazette des communes a compilé les dix plus hautes rémunérations des principales collectivités territoriales et leur répartition entre hommes et femmes.

Pour la Gazette des communes, magazine destiné aux élus et fonctionnaires territoriaux, les journalistes Alexandre Léchenet et Jérémy Fichaux ont compilé cette semaine les dix plus hautes rémunérations des principales collectivités de France (du moins les 150 ayant respecté leurs obligations légales). A la lecture de ce tableau on remarque qu’en pleine campagne électorale pour sa réélection, la présidente LR de la Région Pays de la Loire, Christelle Morançais, a fait preuve de générosité avec ses proches collaborateurs. La moyenne des salaires des dix agents de la collectivité les mieux rémunérés a progressé de 2,5% passant de 9 624 euros mensuels en 2020 à 9 864 euros en 2021. Un niveau qui place les Pays de la Loire au troisième rang des conseils régionaux les mieux rémunérateurs pour leurs hauts cadres, juste derrière l’Ile-de-France (11 939 euros) et Auvergne – Rhône-Alpes (10 256 euros).
Encore 9 hommes parmi les 10 plus gros salaires à la Région Pays de la Loire
S’ils veulent garder leur statut de fonctionnaires territoriaux les mieux payés du territoire, les grands patrons des services de la Région vont néanmoins devoir se méfier. Car au sud, d’autres guignent le titre. Au conseil départemental de Vendée, en l’occurrence. La collectivité qui faisait déjà preuve de belles largesses financières avec ses hauts fonctionnaires . . .

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. Aujourd’hui, plus de 5 300 abonnés soutiennent notre travail. Mais ce n’est pas suffisant : nous recherchons 2 000 abonnés d’ici la fin 2022 pour continuer à enquêter. En vous abonnant aujourd’hui, dès 3 euros par mois, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment