À L’Union, clivage gauche-droite sur la sécurité

Deux listes sont pour le moment en lice à L’Union. Le scrutin pourrait donc se jouer sur un seul tour. Christine Gennaro-Saint (Pour L’union) a dévoilé sa liste et le maire sortant Marc Péré (L’Union avance) fera de même fin janvier ou début février. Mais la campagne a déjà commencé. Notamment sur le thème de la sécurité. La délinquance a baissé depuis 2014, mais les cambriolages font l’objet de constats contradictoires : « -20% », selon le maire sortant divers gauche ; « en hausse », selon la candidate de droite.

Marc Péré prévoit d’installer des caméras de vidéosurveillance sur les seuls bâtiments communaux, tandis que Christine Gennaro-Saint veut en placer « sur les crèches, les écoles, les grands axes, aux entrées et sorties de la ville ». Un dispositif qui, selon ses calculs, s’élèverait à 240 000 euros.

Christine Gennaro-Saint entend armer la police municipale, « dans le cadre légal ». Marc Péré n’en a pas l’intention et fait remarquer qu’« il y a déjà une gendarmerie et 26 gendarmes sur le territoire de la commune ».

Si vous souhaitez nous adresser des documents en passant par une plateforme sécurisée et anonymisée, rendez-vous sur pals.mediacites.fr

Point final.

Précédemment dans l'Oeil

Comment sont attribuées les nuances politiques des listes citoyennes aux municipales ?

[Veracités] Notre lecteur "NS Ski" s'interroge sur la façon dont les préfectures vont attribuer des nuances politiques aux listes sans étiquettes aux prochaines municipales. Une question d'actualité avec la réforme mise en place par le gouvernement en décembre dernier.

Nadia Pellefigue en ordre de bataille contre Jean-Luc Moudenc

La socialiste Nadia Pellefigue a présenté sa liste Une nouvelle énergie pour Toulouse vendredi 10 janvier : 36 femmes et 35 hommes, âgés de 21 à 78 ans, pour une moyenne d’âge de 47 ans. La moitié des colistiers sont engagés dans un parti politique (PS, PCF, PRG), comme le sénateur PS Claude Raynal (4e), […]