3e ligne de métro : l’Autate saisit le Tribunal administratif

Le 15 janvier 2020, l’Association des Usagères et Usagers des Transports en commun de l’Agglomération de Toulouse (Autate) a saisi le Tribunal administratif pour faire annuler deux délibérations prises par Tisséo Collectivités le 27 novembre dernier. Ces deux décisions essentielles sont les déclarations de projet d’intérêt général de la troisième ligne de métro et de la connexion à la ligne B.

Objet de la contestation : la présence et participation de quatre élus de l’agglomération Toulousaine à la réunion du conseil syndical de Tisséo du 27 novembre alors que ceux-ci n’en sont pas membres. « C’est un peu comme si des personnes prenaient part à un conseil municipal d’une commune alors qu’elles ne sont pas élues », explique Patrice Etave, membre du conseil d’administration de l’Autate.     

« Selon mon analyse juridique, ce recours n’ira pas loin », estime Jean-Michel Lattes, président de Tisséo Collectivités et premier adjoint au maire de Toulouse. Pour lui, cette action en justice de l’Autate ne devrait pas avoir non plus de conséquences sur la Déclaration d’Utilité Publique (D.U.P.) pour la troisième ligne de métro. Le Préfet d’Occitanie devrait la prononcer « dans les prochaines heures », croit savoir Jean-Michel Lattes.

Mise à jour, le 7 février : Étienne Guyot, préfet de la région Occitanie, a déclaré d’utilité publique le projet de création de la troisième ligne de métro toulousain …

Il vous reste 5% de cet article à découvrir !
Nous vous offrons un accès de 24h pour découvrir nos articles les plus récents
Nous vous enverrons nos dernières enquêtes et des offres d’abonnement.
Ou bien apprenez-en plus sur Mediacités…
Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.

Mediacités c’est :

  • Un site 100% indépendant (seuls nos lecteurs nous font vivre)
  • Chaque semaine de nouvelles enquêtes (et plus de 1 300 déjà publiées)
  • Des newsletters sur les municipales (Lille, Lyon, Nantes, Toulouse)
  • La participation aux enquêtes (idées de sujets, documents confidentiels, événements)
  • Le moyen de faire vivre une information libre et sans publicité
La curiosité est un beau défaut,
vous aussi, adoptez Mediacités !

Précédemment dans l'Oeil

A L’Union, les deux listes se disputent « l’héritage Beyney »

Maire de 1972 à 2014, Georges Beyney a marqué à tel point l’histoire de sa commune que les deux listes en lice actuellement s’efforcent d’attirer des élus qui siégeaient dans sa majorité.

Le maire de Flourens accusé de faire campagne sur les deniers de la commune

L'opposition reproche à l’édile d’avoir annoncé sa candidature aux municipales lors de la traditionnelle cérémonie des vœux financées par la commune.