Le maire de Ramonville a-t-il voulu censurer son opposition ?

Publié le

Temps de lecture : 2 minutes

Par Frédéric Dessort

L'espace d'expression des groupes d'opposition a été supprimé dans la dernière édition du bulletin municipal.

Christophe Lubac, maire sortant de Ramonville (Generation.s), a-t-il censuré les groupes d’opposition au conseil municipal ? Pour les élus Patrice Brot (LREM), chef de file du groupe Ramonville d’Avenir (6 élus sur 33), et Jean-Pierre Péricaud (EELV), chef de file du groupe Solidarité Écologie Démocratie (4 élus sur 33), le droit à s’exprimer des groupes minoritaires a en tous cas été entravé.  

À l'origine de leurs protestations, l’absence inhabituelle de tribunes politiques dans l’édition du 12 juin du bulletin municipal. Dans un mail envoyé le 19 juin, Jean-Pierre Péricaud a reproché au maire de ne pas l’avoir sollicité pour envoyer un texte, ni même prévenu en amont de cette publication et lui a dès lors demandé d'intégrer un texte de son groupe dans la version numérique. Même demande pressante de Patrice Brot. « Nous avons transmis, dès le 15 mai, le texte de notre groupe au service de communication de la commune. Sans réponse », regrette-t-il.

Des accusations balayées d’un revers de main par le maire. « Je n’ai jamais empêché l’opposition de publier une tribune dans le bulletin municipal », conteste Christophe Lubac qui dit ne pas avoir connaissance du mail de M. Brot. Et d’ajouter : « Si nous n’avons pas initialement publié de telles tribunes, c’est parce que notre directeur de cabinet n’a pas sollicité les groupes d’opposition. En effet, l’objet de cette édition était le déconfinement, sujet éloigné des considérations électorales. En outre, le groupe majoritaire a fait le choix depuis plusieurs mois de ne pas publier de tels textes, afin de . . .

Découvrez Mediacités gratuitement pendant 48h

Profitez de deux jours pour lire cet article et parcourir tous nos autres contenus :

En renseignant votre adresse e-mail, vous acceptez nos conditions générales d’utilisation.
Mediacités s’engage à ne pas céder votre adresse e-mail à des tiers. En cas d'échec, écrivez à contact@mediacites.fr

  • Accédez aux 4 éditions de Mediacités gratuitement (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse) pendant 48 heures
  • Découvrez un média 100% indépendant et sans aucune publicité

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. En vous abonnant aujourd’hui, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment