Odile Maurin et des militants en situation d'handicap, avant leur procès le 23 mars. / © Lola Cros

Prison avec sursis pour les militants en situation d’handicap à Toulouse

Attendu pour le 4 mai, le délibéré a finalement été rendu ce mercredi 19 mai dans l'affaire des seize personnes en situation de handicap jugées, le 23 mars dernier, devant le tribunal correctionnel de Toulouse. Il leur était reproché d'avoir bloqué un TGV en gare de Toulouse et d'avoir occupé une piste de l’aéroport de Toulouse en 2018. Deux actions militantes organisées à l'époque pour réclamer notamment la mise en accessibilité des voies, promises par la SNCF en gare de Toulouse depuis plusieurs années.

Les seize prévenus ont été reconnus coupables. Quatorze ont écopé d'une peine de deux mois de prison avec sursis. Une prévenue, présente sur la seule action à la gare de Toulouse, a été condamnée à payer une amende de 750 euros - soit l'équivalent d'un mois d'allocation adulte handicapé, en plus de l'amende administrative de 750 euros déjà infligée au seize prévenus en 2018. Odile Maurin, présidente de Handi-Social et élue municipale d'opposition (Archipel Citoyen), a été plus lourdement condamnée à six mois de prison avec sursis et une amende de 750 euros. 

« C'est un jugement politique, réagit-elle. Il n'a pas vocation à apaiser la situation. Il confirme plutôt que le tribunal s'enferme dans une logique destinée à faire taire les revendications. Nous admettons que notre action était hors-la-loi, mais il n'y avait pas obligation de peine. La salle de délibéré, comme la salle d'audience, n'était pas accessible à nos . . .

L’info indépendante a une valeur

Les journalistes de Mediacités proposent chaque jour des enquêtes et analyses locales exclusives. Sans pub, seuls les abonnements financent notre travail. Aidez nous à renforcer notre indépendance.

Profitez de 24h d'accès gratuit pour lire cet article et tous les autres !

  • Lisez chaque semaine nos nouvelles enquêtes
  • Participez à nos investigations
  • Sans engagement. 60€/an ou 7€/mois

Précédemment dans l'Oeil

Actions en justice : la mairie de Toulouse manque à son devoir de transparence

Quand une commune est impliquée dans une procédure judiciaire, elle doit le rendre public. À Toulouse, la mairie n’a pas respecté cette obligation réglementaire dans au moins 30 cas.

Le retour de Sandrine Mörch au journalisme fait des vagues à France Télévisions

Une phrase malheureuse de l'ex-députée de Haute-Garonne a provoqué l'ire du syndicat national des journalistes de la chaine publique que compte réintégrer Sandrine Mörch.