La maison d'arrêt de Seysses, vue du ciel, en 2012 / © Google Earth

L’Ordre des avocats et l’Observatoire international des prisons demandent au ministère de la Justice d’améliorer les conditions de détention à Seysses

Rendu public en juin dernier, le rapport édifiant de Dominique Simonnot, la Contrôleuse générale des lieux de privation de liberté (CGLPL), sur la prison de Seysses (lire ici notre article), n'a pas fini de faire des vagues. Dans un référé-liberté visant le ministère de la Justice et la direction de l'administration pénitentiaire, l'ordre des avocats de Toulouse et la section française de l'Observatoire international des prisons (OIP-SF) insistent sur « la nécessité d’une inspection approfondie du centre pénitentiaire de Toulouse-Seysses ainsi que du contrôle régulier et périodique de la situation de l’établissement ».

Au fil des 60 pages du référé, les deux requérants égrènent pas moins de 30 mesures à prendre par les autorités pour mettre fin aux très nombreux dysfonctionnements de l'établissement, documentés par le CGLPL. Surpopulation, conditions matérielles ne garantissant pas la dignité ni l'intimité des détenus, difficulté d'accès aux soins, situation sanitaire et conditions d'hygiène dégradées, manques d'activité, et violences récurrentes composent le très sombre tableau des griefs formulés à l'égard de cet établissement pénitentiaire « moderne » installé au sud de Toulouse.

Le tribunal administratif de Toulouse a examiné le référé-liberté ce jeudi 23 septembre. « Nous sommes tombés sur un magistrat qui a visiblement bien pris la mesure du caractère exceptionnel de la situation et qui a tout à fait saisi l'enjeu. Il a été très attentif aux arguments des deux parties et . . .

L’info indépendante a une valeur

Les journalistes de Mediacités proposent chaque jour des enquêtes et analyses locales exclusives. Sans pub, seuls les abonnements financent notre travail. Aidez nous à renforcer notre indépendance.

Profitez de 24h d'accès gratuit pour lire cet article et tous les autres !

  • Lisez chaque semaine nos nouvelles enquêtes
  • Participez à nos investigations
  • Sans engagement. 60€/an ou 7€/mois

Précédemment dans l'Oeil

Législatives : une photo de Pascale Lagorce sème le trouble à France 3 Occitanie

La rédactrice en chef de France 3 Occitanie s’affiche aux côtés du candidat LR dans la 1e circonscription du Tarn, Rodolphe Pirès. Une connivence qui peut sembler déplacée et suscite des critiques au sein de sa rédaction.

Omer Ali, 7 ans, retrouve son père libéré après deux mois de rétention pour rien

A Toulouse, après deux mois de rétention, Gokhan Turkes, kurde de Turquie, a été remis en liberté et a pu retrouver sa femme et son fils. Le réseau de solidarité créé autour de la famille reste mobilisé pour qu'elle soit régularisée.