Laurence Arribagé, adjointe au maire de Toulouse. / © GC

La présidente des Républicains de Haute-Garonne, Laurence Arribagé, mise en examen et placée sous contrôle judiciaire

L'adjointe au maire de Toulouse, Laurence Arribagé, a été mise en examen le 13 décembre par le juge d'instruction Vincent Lemonier. Le parquet de Paris, où l'affaire la concernant a été dépaysée, confirme à Mediacités cette information révélée par La Dépêche du Midi. De source judiciaire, l'élue a également été placée sous contrôle judiciaire.

Députée Les Républicains de la 3e circonscription de Haute-Garonne de 2014 à 2017, l'élu municipale est accusée de recels de dénonciation calomnieuse, recel de prise illégale d'intérêt et recel de violation du secret professionnel dans l'affaire Vignon-Arribagé. Requise par le parquet de Toulouse lors de l'ouverture d'une information judiciaire, les charges de corruption active et passive n'ont pas été retenues par le juge d'instruction.

Entendue par ce dernier début décembre, elle est soupçonnée d'avoir été la principale bénéficiaire d'une cabale montée contre la candidate LREM Corinne Vignon pour la déstabiliser lors des législatives 2017. L'avocat de Laurence Arribagé, Eric Mouton, n'a pu se rendre disponible pour réagir à la mise en examen de sa cliente .       

https://www.mediacites.fr/enquete/toulouse/2021/01/26/toulouse-ladjointe-laurence-arribage-suspectee-par-la-justice-de-tentative-de-destabilisation-de-son-ancienne-rivale-a-la-deputation/

La machination, dont certains ressorts ont été révélés récemment par Mediapart, impliquait Marc Menvielle, un ancien cadre des impôts, Patrice Michel, ancien magistrat du parquet de Toulouse, et un chef d'entreprise. Entendu lui aussi au début du mois, selon La Dépêche du Midi, le premier a été mis en examen pour dénonciation calomnieuse, prise illégale d’intérêt et violation du secret professionnel. Ses avocats, Laurent Boguet et Thierry Carrere, n'ont pas donné suite à nos questions. Le chef d'entreprise et Patrice Michel doivent quant à eux s'expliquer devant le juge entre le 20 et le 24 décembre. Joint par Mediacités, celui-ci assure ne pas avoir encore reçu sa convocation.

Avatar de Gael Cérez
Nourrit sa curiosité en tant que journaliste depuis l'an deux mille quatorze. S'intéresse aux innombrables facettes de notre société. Rédacteur en chef de Mediacités à Toulouse depuis octobre 2019.

Précédemment dans l'Oeil

La cour d’appel de Toulouse manque toujours de personnel

Pour le premier président et le procureur général de la cour d'appel de Toulouse, les effectifs de magistrats et de fonctionnaires ne sont pas à la hauteur des besoins.

Le trafic aérien : trou noir du rapport Lagleize-Pinel sur l’avenir de l’aéronautique

Les députés Lagleize et Pinel estiment que l’aéronautique pourra réduire son impact carbone sans passer par une baisse du trafic.