Face aux éboueurs en grève, Jean-Luc Moudenc menace de privatiser la collecte des déchets

Moudenc Voeux presse 6 janvier 2022
Jean-Luc Moudenc, président de Toulouse Métropole, lors de ses vœux à la presse, le 6 janvier 2022.

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 2 minutes

Par Gael Cérez

Lors de ses vœux à la presse, ce jeudi 6 janvier, le président de Toulouse Métropole a adressé deux mises en garde aux éboueurs en grève depuis le 16 décembre.

Alors que la grève des éboueurs se durcit et que les dernières négociations ont échoué, le président de Toulouse Métropole a adressé deux mises en garde aux grévistes lors de ses vœux à la presse, ce jeudi 6 janvier.

« Aucun jour de grève ne leur sera payé. Je le dis, car je ne suis pas certain que la base soit au courant, avertit Jean-Luc Moudenc. De plus, si l'actuelle paralysie devait perdurer, les grévistes feraient eux-mêmes la démonstration qu'il n'est pas possible d'appliquer la loi avec eux. Or, je reçois des demandes des citoyens de confier la collecte des ordures à des entreprises privées. La délégation de service public n'est pas la solution que je préfère, mais c'est une solution demandée par certains habitants. »

https://www.mediacites.fr/enquete/lyon/2018/01/17/poubelles-lyonnaises-les-effets-pervers-de-la-privatisation/

Le maire de Toulouse et président de Toulouse Métropole rappelle que, depuis l'ouverture des discussions le 2 novembre, la collectivité a proposé deux jours, puis cinq, puis sept, puis neuf jours de compensation en échange de la fin du parti-fini. « Je n'accorderai jamais 28 jours, et encore moins 34 jours, précise Jean-Luc Moudenc. À Nantes, la métropole a accordé six jours de congés supplémentaires. Ici, ma référence, ce sont les onze jours accordés à la police municipale . . .

Découvrez Mediacités gratuitement pendant 48h

Profitez de deux jours pour lire cet article et parcourir tous nos autres contenus :

En renseignant votre adresse e-mail, vous acceptez nos conditions générales d’utilisation.
Mediacités s’engage à ne pas céder votre adresse e-mail à des tiers. En cas d'échec, écrivez à contact@mediacites.fr

  • Accédez aux 4 éditions de Mediacités gratuitement (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse) pendant 48 heures
  • Découvrez un média 100% indépendant et sans aucune publicité

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. En vous abonnant aujourd’hui, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment