Lyes Louffok, militant des droits de l'enfant. / Crédit photo Jakob Khrist - Harper Collins.

Le bilan de la députée Mörch fait réagir un militant des droits de l’enfant

La parution de notre bilan du mandat de la députée Sandrine Mörch a suscité quelques réactions sur les réseaux sociaux. Celle d’un militant des droits de l’enfant, sur Twitter a retenu toute notre attention. « À l’Assemblée nationale, Sandrine Mörch s’est surtout exprimée contre l’interdiction immédiate des placements d’enfants à l’hôtel et contre une protection sans conditions des enfants placés jusqu’à 21 ans », écrit Lyes Louffok, membre du Conseil National de la Protection de l'Enfance (CNPE). « Pour ce que vous présentez comme une « porte-voix de la jeunesse oubliée », sachez qu’on a connu mieux », ajoute le militant, lui-même qualifié dans un article de L'Humanité de « porte-parole des enfants placés ». 

Le deuxième tweet, qui a été supprimé par son . . .

En août, profitez de 15 jours pour lire cet article et tous les autres !


Précédemment dans l'Oeil

Les dix plus gros salaires de Toulouse Métropole en hausse de 6 %

Ces rémunérations ont augmenté de près de 500 euros brut par mois entre 2020 et 2021.

Actions en justice : la mairie de Toulouse manque à son devoir de transparence

Quand une commune est impliquée dans une procédure judiciaire, elle doit le rendre public. À Toulouse, la mairie n’a pas respecté cette obligation réglementaire dans au moins 30 cas.