Le bilan de la députée Mörch fait réagir un militant des droits de l’enfant

Photo Lyes Louffok-Facebook recadré
Lyes Louffok, militant des droits de l'enfant. / Crédit photo Jakob Khrist - Harper Collins.

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 2 minutes

Favorite

Par Armelle Parion

Lyes Louffok, membre du Conseil national de la protection de l'enfance, estime que la députée a plusieurs voté à l'encontre de ses engagements sur le sujet, pour suivre les consignes de son groupe politique.

La parution de notre bilan du mandat de la députée Sandrine Mörch a suscité quelques réactions sur les réseaux sociaux. Celle d’un militant des droits de l’enfant, sur Twitter a retenu toute notre attention. « À l’Assemblée nationale, Sandrine Mörch s’est surtout exprimée contre l’interdiction immédiate des placements d’enfants à l’hôtel et contre une protection sans conditions des enfants placés jusqu’à 21 ans », écrit Lyes Louffok, membre du Conseil National de la Protection de l’Enfance (CNPE). « Pour ce que vous présentez comme une « porte‐voix de la jeunesse oubliée », sachez qu’on a connu mieux », ajoute le militant, lui‐même qualifié dans un article de L’Humanité de « porte‐parole des enfants placés ». 

Le deuxième tweet, qui a été supprimé par son …

Nous vous offrons l’accès à cet article

Profitez de deux jours pour lire cet article et parcourir tous nos autres contenus :

En renseignant votre adresse e‑mail, vous acceptez nos conditions générales d’utilisation.
Mediacités s’engage à ne pas céder votre adresse e‑mail à des tiers. En cas d’échec, écrivez à contact@mediacites.fr
  • J’accède aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • Je découvre un média 100 % indépendant, avec 0 % de publicité

Notre survie dépendra de vous

Un journal local, sans pub, qui enquête chaque semaine sur les pouvoirs locaux en toute indépendance. Voilà ce que propose Mediacités. Voilà ce que vous pouvez sauver en prenant ce [contre] pouvoir. Abonnez‐vous aujourd’hui, et faites la différence. 

Notre survie dépend de vous

Un journal local, sans pub, qui enquête chaque semaine sur les pouvoirs locaux en toute indépendance. Voilà ce que propose Mediacités. Voilà ce que vous pouvez sauver en prenant ce [contre] pouvoir. Abonnez‐vous aujourd’hui, et faites la différence.
Je m’abonne

  • J’accède aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • Je soutiens un média 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • J’empêche les pouvoirs locaux de gouverner en rond
  • Je peux résilier mon abonnement à tout moment et facilement