Joël Aviragnet en tractage dans sa circonscription, lundi 13 juin. / Crédit photo Twitter

Dans la 8e circonscription, la Nupes veut oublier ses divisions autour de Joël Aviragnet

Investi, désinvesti, réinvesti... Joël Aviragnet et la Nupes, c'est toute une histoire. Désigné par la coalition de gauche (LFI/EELV/PCF/PS) courant mai, le député socialiste du Comminges avait déposé sa candidature en préfecture avec l'étiquette de la Nouvelle Union populaire écologique et sociale (Nupes). Par la suite, le rôle de sa directrice de campagne Carole Delga - ancienne députée de la 8e et présidente du conseil régional d'Occitanie - dans la fronde anti-Nupes, a suscité l'ire de LFI et EELV qui ont considéré que le député sortant ne s'était pas suffisamment démarqué de sa figure tutélaire. En réaction, ses deux partis ont soutenu Annabelle Fauvernier. Conséquence de cette division, celle-ci a été étiquetée écologiste par le ministère de l'Intérieur, tandis que Joël Aviragnet a été qualifié de « divers gauche ».

Volte-face dans la perspective du second tour : Joël Aviragnet, qualifié face au RN Loïc Delchard, peut à nouveau compter sur le soutien officiel de la Nupes. Après en avoir disparu, sa candidature figure à nouveau dans la liste des candidats réinvestis sur le site de la coalition. « Annabelle Fauvernier n'était pas non plus dans la liste des candidats Nupes, fait remarquer Frédéric Borras, coordinateur du rassemblement des partis de gauche en Haute-Garonne. Nous étions divisés sur ce point au premier tour avec le PS d'un côté, LFI et EELV de l'autre. Ce n'est plus le cas. Nous appelons à voter pour lui dimanche 19 juin dans la 8e circonscription. Même si des divergences demeurent, il s . . .

L’info indépendante a une valeur

Les journalistes de Mediacités proposent chaque jour des enquêtes et analyses locales exclusives. Sans pub, seuls les abonnements financent notre travail. Aidez nous à renforcer notre indépendance.

Profitez de 24h d'accès gratuit pour lire cet article et tous les autres !

  • Lisez chaque semaine nos nouvelles enquêtes
  • Participez à nos investigations
  • Sans engagement. 60€/an ou 7€/mois

Précédemment dans l'Oeil

Le retour de Sandrine Mörch au journalisme fait des vagues à France Télévisions

Une phrase malheureuse de l'ex-députée de Haute-Garonne a provoqué l'ire du syndicat national des journalistes de la chaine publique que compte réintégrer Sandrine Mörch.

Législatives 2022 : Fabien Jouvé conteste l’élection de Monique Iborra dans la 6e circonscription de Haute-Garonne

Le candidat de la Nupes vient de saisir le Conseil constitutionnel, car plusieurs anomalies ont été relevées dans le scrutin de dimanche, remporté de quatre voix seulement par son adversaire de la majorité présidentielle.