Allées Jules Guesde : 141 personnes mises à l’abri provisoirement

Publié le

Temps de lecture : 2 minutes

Par Gael Cérez

Si la préfecture de Haute-Garonne se félicite de l'opération, Médecins du Monde dit rester vigilant sur la prise en charge des plus des jeunes exilés par les pouvoirs publics.

Comme prévu vendredi 16 septembre, une trentaine d’agents de l’État et du Département ont mis en place un dispositif d’évaluation et d’orientation ce mardi 20 septembre sur le campement des allées Jules Guesde à Toulouse. Au total, 141 personnes ont été reçues « dans un climat serein », selon la préfecture. Parmi elles, 137 ont présenté une preuve de leur recours en instance chez le juge des enfants, dans le cadre de leur demande de reconnaissance de minorité. À ce titre, elles ont été hébergées « à titre exceptionnel et dérogatoire » dans un centre d’hébergement ou un hôtel avec prise en charge du gîte et du couvert. Le temps de l’instruction de leur recours, elles bénéficieront d’un accompagnement social et administratif. Deux majeurs intègrent le processus de demande d’asile et sont également hébergés. Deux autres personnes ont été prises en charge par le Conseil départemental de la Haute-Garonne, pour une mise à l’abri et une évaluation de leur minorité.

« Je me réjouis que les personnes qui occupaient illégalement cet espace public aient accepté cette main tendue, dans l’attente de la reconnaissance de leur minorité ou de leur majorité par la justice, a réagi Étienne Guyot, le préfet de la Haute-Garonne. Il s’agit désormais que les allées Jules Guesde soient complètement libérées de tout occupant ou installation illégale dans les plus brefs délais, conformément au droit. »

Du côté de Médecins du monde, l'une des associations intervenant auprès des jeunes exilés, on se satisfait de la méthode sur la forme, tout en restant vigilant sur le fond. « Cela a . . .

Découvrez Mediacités gratuitement pendant 48h

Les journalistes de Mediacités vous proposent chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs. En vous inscrivant aujourd’hui, vous pourrez :

  • Accéder aux 4 éditions de Mediacités gratuitement (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse) pendant 48 heures
  • Découvrir un média 100% indépendant et sans aucune publicité

En renseignant votre adresse e-mail, vous acceptez nos conditions générales d’utilisation.
Mediacités s’engage à ne pas céder votre adresse e-mail à des tiers.