Ce que révèle la carte des Indices de position sociale dans les écoles et collèges de Toulouse

IPS Toulouse 2
/ Carte réalisée par Jérémy Garniaux – Mapper.fr

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 3 minutes

Par Gael Cérez

Le classement des écoles et collèges en fonction du milieu social des élèves met en évidence les zones favorisées et défavorisées de la commune.

Le géographe Jérémy Garniaux s'est amusé à géolocaliser près de 39 000 établissements scolaires de France métropolitaine et d'outre-mer. Le rendu ravira autant les mordus de cartographie que les amateurs de sociologie. La carte distingue en effet les écoles et collèges en fonction de leur indice de position sociale (IPS). « Cette spatialisation raconte une certaine géographie sociale du pays », remarque l'auteur de la carte.

L'IPS, qu'es aquo ?
Cet indice a été créé en 2016 par le ministère de l’Éducation nationale pour décrire le milieu social moyen des élèves d'un établissement. L'indice est construit à partir des professions et catégories socioprofessionnelles des parents d'élèves. Par exemple, un élève dont les parents sont professeur des écoles et ingénieur obtiendrait un IPS de 179, tandis qu'un autre, avec deux parents au chômage, serait à 54. Le ministère estime que plus l'indice est élevé, plus l'élève évolue dans un contexte familial favorable aux apprentissages.

Cet outil est utilisé pour attribuer des moyens aux établissements en fonction de leurs besoins. Jusqu'à cette année, il n'était pas diffusé publiquement par le ministère qui craignait qu'il ne serve à contourner la carte scolaire. Une décision de justice l'y oblige depuis cet été, pour les collèges et les classes de CM2, précise Le Monde, à la suite d'une demande du journaliste Alexandre L . . .

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. Aujourd’hui, plus de 5 300 abonnés soutiennent notre travail. Mais ce n’est pas suffisant : nous recherchons 2 000 abonnés d’ici la fin 2022 pour continuer à enquêter. En vous abonnant aujourd’hui, dès 3 euros par mois, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment