La Tour d’Occitanie est plus difficile à financer aujourd’hui, selon son promoteur

Tour Occitanie TOULOUSE LIBESKIND COMPAGNIE DE PHALSBOURG 1
Source : Libeskind / Compagnie de Phalsbourg.

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 2 minutes

Par Gael Cérez

Critiquant les opposants au projet, Philippe Journo reconnaît que son financement aurait été plus facile en 2019.

Philippe Journo l'a assuré en avril et le répète en octobre dans un article du Point titré « Toulouse - La tour infernale »: la Tour d'Occitanie « est toujours d'actualité ». Le président de la Compagnie de Phalsbourg, promoteur du projet, reconnaît cependant qu'elle « aurait été plus facile » à financer en 2019, lors de l'obtention du permis de construire, qu'aujourd'hui, à cause de « la crise que nous traversons ».

Fait-il allusion à l'augmentation du coût des matières premières qui n'en finit pas ? Celle-ci était de 18 % fin 2021, de 18 % au premier trimestre 2022 et de 26 % au deuxième trimestre, selon la confédération de l'artisanat et des petites entreprises du bâtiment.

Jusqu'alors, cette conjoncture défavorable ne semblait pas inquiéter le promoteur. Au printemps dernier, Eric Paillot, le directeur du développement de la Compagnie de Phalsbourg, affirmait à La Dépêche du Midi que le coût de l’opération - estimé à 150 millions d'euros - n'avait pas changé « en dépit de la hausse du coût de construction ».

Quelques mois plus tard, « le coût de cette tour a sans doute grimpé », écrit Le Point. Est-ce pour cela que Philippe Journo s'en prend vertement aux détracteurs de son gratte-ciel ? « Les opposants à ce type de projet multiplient les recours en espérant le rendre obsolète. Ils empêchent les gens de faire leur boulot . . .

Découvrez Mediacités gratuitement pendant 48h

A l’occasion de la journée de la presse indépendante, profitez de ce week-end portes ouvertes pour lire cet article et tous les autres :

  • Accédez aux 4 éditions de Mediacités gratuitement (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse) pendant 48 heures
  • Découvrez un média 100% indépendant et sans aucune publicité

En renseignant votre adresse e-mail, vous acceptez nos conditions générales d’utilisation.
Mediacités s’engage à ne pas céder votre adresse e-mail à des tiers.