Vente au rabais à Muret à un promoteur : un opposant LREM interpelle les autorités

Muretain AFC 2
L'une des parcelles a été vendue 1,8 millions d'euros au lieu des 2,8 millions estimés par les Domaines. / Crédit photo Frédéric Dessort

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 2 minutes

Favorite

Par Frédéric Dessort

Suite à nos révélations, un conseiller d’opposition LREM de la mairie de Muret a décidé d'interpeller la chambre régionale des comptes à ce sujet. De son côté, Anticor, association de lutte contre la corruption, prépare un signalement auprès du parquet de Toulouse. Explications.

Samuel Didoménico, conseiller municipal d’opposition LREM à Muret, met la dernière main à un courrier destiné à la présidente de la Chambre régionale des comptes d’Occitanie. Un document que Mediacités a pu consulter. Objectif : signaler une possible infraction commise par la communauté d’agglomération du Muretain dans la vente d’un terrain public à un promoteur immobilier.

Pour dénoncer cette vente jugée illégale, Samuel Didoménico écrit également au préfet d’Occitanie Etienne Guyot et à la nouvelle ministre des Collectivités locales, Dominique Faure, précédemment maire de Saint‐Orens‐de‐Gameville. L’élu a annoncé sa démarche lors de la séance du conseil municipal du 15 décembre, ce qui a provoqué l’ire d’André Mandement, maire PS de Muret et président du Muretain Agglo.

Ce dernier a accusé l’élu d’opposition de devoir de l’argent à la commune et l’a menacé de rendre public les sommes dues. Un point sur lequel Samuel Didoménico n’a pas répondu.
Une défense alambiquée
L’affaire, révélée par Mediacités, s’était déjà invitée aux débats du conseil municipal dès le 6 octobre dernier. L’élu d’opposition avait alors demandé au maire d’expliquer comment la société AFC Promotion avait pu bénéficier d’une remise d’un million d’euros lors de la cession du terrain.

Pour rappel, le pôle Domanial des Finances Publiques avait déterminé un prix de marché de 2,8 millions d’euros. Mais le Muretain Agglo …

Nous vous offrons l’accès à cet article

Profitez de deux jours pour lire cet article et parcourir tous nos autres contenus :

En renseignant votre adresse e‑mail, vous acceptez nos conditions générales d’utilisation.
Mediacités s’engage à ne pas céder votre adresse e‑mail à des tiers. En cas d’échec, écrivez à contact@mediacites.fr
  • J’accède aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • Je découvre un média 100 % indépendant, avec 0 % de publicité

Notre survie dépendra de vous

Un journal local, sans pub, qui enquête chaque semaine sur les pouvoirs locaux en toute indépendance. Voilà ce que propose Mediacités. Voilà ce que vous pouvez sauver en prenant ce [contre] pouvoir. Abonnez‐vous aujourd’hui, et faites la différence. 

Notre survie dépend de vous

Un journal local, sans pub, qui enquête chaque semaine sur les pouvoirs locaux en toute indépendance. Voilà ce que propose Mediacités. Voilà ce que vous pouvez sauver en prenant ce [contre] pouvoir. Abonnez‐vous aujourd’hui, et faites la différence.
Je m’abonne

  • J’accède aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • Je soutiens un média 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • J’empêche les pouvoirs locaux de gouverner en rond
  • Je peux résilier mon abonnement à tout moment et facilement