Comment l’agglo du Muretain a fait gagner un million d’euros à un promoteur immobilier

En 2019, l’intercommunalité de Muret a décidé de vendre un terrain de deux hectares à la société AFC Promotion à un prix nettement en dessous de sa valeur, faisant perdre un million d’euros à la collectivité. André Mandement, président du Muretain Agglo récuse toute irrégularité. Explications.

Muretain AFC 2
L’une des parcelles a été vendue 1,8 millions d’euros au lieu des 2,8 millions estimés par les Domaines. / Crédit photo Frédéric Dessort

Une petite forêt d’immeubles dans un écrin de verdure. Un important complexe immobilier est en cours de construction au sud de la ville de Muret. Des bureaux d’entreprises, des logements, un centre paramédical, une résidence pour personnes âgées et pour jeunes en réinsertion et des locaux associatifs y verront bientôt le jour. Cher à André Mandement, le maire socialiste de Muret et président du Muretain Agglo (voir le magazine municipal page 17), ce programme immobilier est le premier à sortir de terre dans la Zone d’activités commerciales (ZAC) dite de « Portes des Pyrénées ».         

Derrière cette opération, le promoteur AFC Promotion peut s’estimer heureux, car il a obtenu l’un des deux terrains composant l’ensemble de 3,4 hectares à un prix défiant toute concurrence ! Cette parcelle de deux hectares, évaluée à 2,8 millions d’euros sur la base d’une étude de marché par le pôle d’évaluation domaniale de la Direction régionale des finances publiques d’Occitanie et de la Haute-Garonne (aussi appelé « les Domaines » selon l’usage), a finalement été vendue par le Muretain Agglo à 1,8 million d’euros. Soit une remise substantielle d’un million d’euros au bénéfice du promoteur. Et une perte du même montant pour la collectivité locale…

Pourtant . . .

Découvrez Mediacités gratuitement pendant 48h

Les journalistes de Mediacités vous proposent chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs. En vous inscrivant aujourd’hui, vous pourrez :

  • Accéder aux 4 éditions de Mediacités gratuitement (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse) pendant 48 heures
  • Découvrir un média 100% indépendant et sans aucune publicité

En renseignant votre adresse e-mail, vous acceptez nos conditions générales d’utilisation.
Mediacités s’engage à ne pas céder votre adresse e-mail à des tiers.


Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 7 minutes

Par Frédéric Dessort