Le ras‐le‐bol des parents d’élèves du collège des Chalets

2023-mars-college-chalets-toulouse-parents-fcpe-apic

Publié le

Temps de lecture : 3 minutes

Favorite

Par Dorian Cabrol

Une trentaine de parents d’élèves ont bloqué momentanément l'entrée du collège ce lundi 20 mars pour protester contre l'instabilité des postes de direction.

En trois ans, treize principaux, principaux adjoints et CPE se sont succédé à la direction du collège des Chalets. Le chiffre donne le tournis aux deux associations de parents d’élèves de l’établissement scolaire, la FCPE (fédération de conseils de parents d’élèves) et l’APIC 31 (association de parents d’élèves indépendants à Toulouse). À leur initiative, une trentaine de personnes se sont réunies devant les portes du collège, à 8h, ce lundi 20 mars, pour exprimer leur ras‐le‐bol en empêchant momentanément les élèves de rentrer en classe.

Cette instabilité au sein de la direction a commencé en novembre 2020 lorsque la principale de l’époque est partie en arrêt‐maladie. Depuis, les postes d’encadrement ont été occupés par des remplaçants ou des titulaires ne restant pas aussi longtemps qu’espéré.

Symbole de ce « bricolage » à la tête de l’établissement scolaire, la conseillère principale d’éducation fait office depuis le début de l’année 2022 de principale adjointe. Le poste de principal est quant à lui occupé par un remplaçant présent jusqu’en juin. Au‐delà, rien n’est acté.

La valse de la direction n’est pas sans conséquences concrètes pour les élèves de cet établissement intégré dans le dispositif mixité sociale du Département. , surtout dans un contexte post‐covid qui a laissé des traces. « En général sur les postes de principal ou de principal adjoint, les gens restent au moins trois ou quatre ans, ce qui permet de mettre en place des …

Nous vous offrons l’accès à cet article

Profitez de deux jours pour lire cet article et parcourir tous nos autres contenus :

En renseignant votre adresse e‑mail, vous acceptez nos conditions générales d’utilisation.
Mediacités s’engage à ne pas céder votre adresse e‑mail à des tiers. En cas d’échec, écrivez à contact@mediacites.fr
  • J’accède aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • Je découvre un média 100 % indépendant, avec 0 % de publicité

Notre survie dépendra de vous

Un journal local, sans pub, qui enquête chaque semaine sur les pouvoirs locaux en toute indépendance. Voilà ce que propose Mediacités. Voilà ce que vous pouvez sauver en prenant ce [contre] pouvoir. Abonnez‐vous aujourd’hui, et faites la différence. 

Notre survie dépend de vous

Un journal local, sans pub, qui enquête chaque semaine sur les pouvoirs locaux en toute indépendance. Voilà ce que propose Mediacités. Voilà ce que vous pouvez sauver en prenant ce [contre] pouvoir. Abonnez‐vous aujourd’hui, et faites la différence.
Je m’abonne

  • J’accède aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • Je soutiens un média 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • J’empêche les pouvoirs locaux de gouverner en rond
  • Je peux résilier mon abonnement à tout moment et facilement