Railcoop bientôt en redressement judiciaire ?

La direction de la coopérative a annoncé à ses sociétaires ce mercredi qu'elle n'avait pas réussi à récolter les 500 000 euros nécessaires au fonctionnement de la structure.

railcoop

Les sociétaires de Railcoop ont reçu ce mercredi une nouvelle assez alarmante concernant la situation financière de la coopérative. Celle‐ci n’est pas parvenue à rassembler les 500 000 euros dont elle avait besoin pour fonctionner jusqu’à la fin de l’année.

« Constatant qu’il manque plus de 100 000 euros pour atteindre l’objectif, en l’absence d’évolution de la situation financière de l’entreprise d’ici une semaine, nous serons contraints de nous placer sous la protection du Tribunal de Commerce », fait savoir la coopérative dans un courriel envoyé à ses sociétaires, le 4 octobre.

https://www.mediacites.fr/entreprise/toulouse/2023/06/26/menacee-railcoop-tente-un-dernier-coup-de-des/

Contacté par Mediacités, le service presse de la coopérative ferroviaire précise que la structure étudie « tous les moyens possibles pour déclencher un redressement plutôt qu’une liquidation. La décision sera prise la semaine prochaine ». Ce sujet sera abordé lors de l’assemblée générale qui se tient ce samedi 7 octobre.
L’appel à l’aide à un fonds d’investissement
Avant ce rassemblement, les sociétaires sont invités à se positionner concernant l’avenir de la coopérative. « Si, samedi, l’Assemblée Générale décidait la poursuite de l’activité, celle‐ci ne pourra désormais être effective qu’avec une recapitalisation immédiate de notre coopérative », est‐il indiqué dans le message adressé aux sociétaires. Afin, semble‐t‐il, d’évaluer les chances de cette recapitalisation, la coopérative propose aux sociétaires favorables à la poursuite de l’activité de répondre à un sondage sur la recapitalisation.

Cette nouvelle vient ternir un peu plus la situation de la coopérative

Nous vous offrons l’accès à cet article

Profitez de deux jours pour lire cet article et parcourir tous nos autres contenus :

En renseignant votre adresse e‑mail, vous acceptez nos conditions générales d’utilisation.
Mediacités s’engage à ne pas céder votre adresse e‑mail à des tiers. En cas d’échec, écrivez à contact@mediacites.fr
  • J’accède aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • Je découvre un média 100 % indépendant, avec 0 % de publicité

Notre survie dépendra de vous

Un journal local, sans pub, qui enquête chaque semaine sur les pouvoirs locaux en toute indépendance. Voilà ce que propose Mediacités. Voilà ce que vous pouvez sauver en prenant ce [contre] pouvoir. Abonnez‐vous aujourd’hui, et faites la différence. 

Notre survie dépend de vous

Un journal local, sans pub, qui enquête chaque semaine sur les pouvoirs locaux en toute indépendance. Voilà ce que propose Mediacités. Voilà ce que vous pouvez sauver en prenant ce [contre] pouvoir. Abonnez‐vous aujourd’hui, et faites la différence.
Je m’abonne

  • J’accède aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • Je soutiens un média 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • J’empêche les pouvoirs locaux de gouverner en rond
  • Je peux résilier mon abonnement à tout moment et facilement

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 2 minutes

Favorite

Par Elisa Centis