Sacha Briand et le maire, au tribunal pour diffamation

sacha briand
Sacha Briand sur le plateau de Télé Toulouse (capture d'écran)

Publié le

Temps de lecture : 2 minutes

Favorite

Par Dorian Cabrol

Le maire de Toulouse et son adjoint sont convoqués devant le tribunal correctionnel de Toulouse pour des propos tenus par ce dernier à l’encontre d’un agent municipal lors d’un conseil municipal.

“Je pense qu’il n’est pas pertinent d’instrumentaliser un agent qui semble présenter effectivement des troubles psychiques”. Ce bout de phrase prononcé lors du conseil municipal du 1er juillet 2022 par Sacha Briand, adjoint aux finances du maire de Toulouse, est visiblement resté en travers de la gorge de Monique Loriente. Cette fonctionnaire municipale, aujourd’hui à la retraite, avait tenté de mettre fin à ses jours en 2014, sur son lieu de travail.

https://www.mediacites.fr/enquete/toulouse/2022/02/07/tentative-de-suicide-le-combat-sans-fin-de-monique-loriente-face-a-la-mairie-de-toulouse/

En conflit avec son ancien employeur, l’ex-agente a porté plainte contre Henri de La Goutine, adjoint municipal chargé du personnel. Elle l’accuse d’avoir consulté illégalement son dossier médical et d’avoir divulgué certaines informations pour influencer la décision de reconnaissance ou non de sa pathologie comme maladie professionnelle par la collectivité. Dans ce dossier, l’adjoint a obtenu que ses frais de justice soient pris en charge et sa défense assurée par la collectivité.

C’est justement à ce sujet que Odile Maurin, conseillère municipale d’opposition, a interpellé la majorité municipale en juillet 2022, évoquant une forme de deux poids deux mesures dans l’attribution de cette protection. Monique Loriente s’était, en effet, vu retirer sa protection fonctionnelle en février 2021.

En réponse, Sacha Briand avait alors pris la parole et tenu les propos considérés comme diffamatoires par l’intéressée. Celle‐ci a porté plainte en août 2022 pour “diffamation …

Nous vous offrons l’accès à cet article

Profitez de deux jours pour lire cet article et parcourir tous nos autres contenus :

En renseignant votre adresse e‑mail, vous acceptez nos conditions générales d’utilisation.
Mediacités s’engage à ne pas céder votre adresse e‑mail à des tiers. En cas d’échec, écrivez à contact@mediacites.fr
  • J’accède aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • Je découvre un média 100 % indépendant, avec 0 % de publicité

Notre survie dépendra de vous

Un journal local, sans pub, qui enquête chaque semaine sur les pouvoirs locaux en toute indépendance. Voilà ce que propose Mediacités. Voilà ce que vous pouvez sauver en prenant ce [contre] pouvoir. Abonnez‐vous aujourd’hui, et faites la différence. 

Notre survie dépend de vous

Un journal local, sans pub, qui enquête chaque semaine sur les pouvoirs locaux en toute indépendance. Voilà ce que propose Mediacités. Voilà ce que vous pouvez sauver en prenant ce [contre] pouvoir. Abonnez‐vous aujourd’hui, et faites la différence.
Je m’abonne

  • J’accède aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • Je soutiens un média 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • J’empêche les pouvoirs locaux de gouverner en rond
  • Je peux résilier mon abonnement à tout moment et facilement