Un policier du CRA de Cornebarrieu condamné à quatre mois de prison avec sursis

Design sans titre

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : < 1

Favorite

Par Gael Cérez

Comme le rapportent nos confrères de Streepress, ce fonctionnaire a été condamné pour avoir enfoncé ses doigts dans les yeux d'une personne retenue.

Une dizaine de secondes, c’est long quand quelqu’un vous enfonce ses doigts dans les orbites. C’est malheureusement ce qui est arrivé en novembre 2022 à Samir, un jeune libyen confiné au centre de rétention administrative de Toulouse.

Comme le révèle notre consœur Ariane Lavrilleux sur le site Streepress, son agresseur a été condamné à quatre mois de prison avec sursis par le tribunal de Toulouse, le 22 décembre 2023. Il ne s’agit pas d’un autre « retenu administratif » mais d’un policier chargé de les surveiller… Niant tout geste « volontaire », ce dernier a affirmé devant les enquêteurs que ses mains avaient « ripé » sur le visage de sa victime. Un malencontreux « J’ai glissé, chef », digne de la 7e compagnie en quelque sorte.

https://www.mediacites.fr/enquete/toulouse/2019/10/15/voyage-en-absurdie-au-centre-de-retention-de-cornebarrieu/

Les images de surveillance qui ont permis de condamner le policier montrent un de ses collègues assistant à la scène sans broncher. On voit le fonctionnaire pousser Samir hors champ dans un coin, armer son bras et puis projeter son poing fermé vers le jeune homme. La suite reste invisible, ce qui permet aux enquêteurs de conclure « qu’il n’y a aucune preuve de coups portés au retenu », relate Streetpress. Ce policier a donc été relaxé. Samir, lui, assurait s’être senti « comme un sac de boxe, frappé quatre ou cinq fois au visage et au corps ».

Dans un premier temps, les deux agents avaient accusé Samir de « rébellion » et « menace de crime contre un dépositaire de l’autorité publique ». Leur plainte a ét …

Nous vous offrons l’accès à cet article

Profitez de deux jours pour lire cet article et parcourir tous nos autres contenus :

En renseignant votre adresse e‑mail, vous acceptez nos conditions générales d’utilisation.
Mediacités s’engage à ne pas céder votre adresse e‑mail à des tiers. En cas d’échec, écrivez à contact@mediacites.fr
  • J’accède aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • Je découvre un média 100 % indépendant, avec 0 % de publicité

Notre survie dépendra de vous

Un journal local, sans pub, qui enquête chaque semaine sur les pouvoirs locaux en toute indépendance. Voilà ce que propose Mediacités. Voilà ce que vous pouvez sauver en prenant ce [contre] pouvoir. Abonnez‐vous aujourd’hui, et faites la différence. 

Notre survie dépend de vous

Un journal local, sans pub, qui enquête chaque semaine sur les pouvoirs locaux en toute indépendance. Voilà ce que propose Mediacités. Voilà ce que vous pouvez sauver en prenant ce [contre] pouvoir. Abonnez‐vous aujourd’hui, et faites la différence.
Je m’abonne

  • J’accède aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • Je soutiens un média 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • J’empêche les pouvoirs locaux de gouverner en rond
  • Je peux résilier mon abonnement à tout moment et facilement