« Je me suis battue dès 2012 pour que la vitesse du périphérique soit abaissée à 70 km/h », rappelait Martine Aubry lors de ses voeux à la presse, le 17 janvier. Un combat mené auprès de tous les préfets de région qui se sont succédé depuis lors, comme l’expliquait Mediacités dans un article précédent. Un combat relayé à nouveau, il y a un an, par le vote d’une délibération à la Métropole européenne de Lille (MEL), portée par les élus socialistes et apparentés. La mesure entrera enfin en vigueur, le samedi 2 février, sur un tronçon de 7 kilomètres allant de l’A25 à la Route Nationale 356. Soit 7 ans d’attente pour obtenir une mesure… expérimentale et partielle. Sept ans durant lesquels la pollution de l’air, notamment, est devenue un sujet de préoccupation majeure des habitants de la métropole, à l’origine de 1700 décès prématurés par an.

Comment expliquer une telle attente ? A cette question, aucun de nos interlocuteurs n’a su – voulu ? – répondre avec précision. « Cette expérimentation a une histoire. Elle est le fruit d’une expression politique qui s’est manifestée à plusieurs reprises, euphémise Michel Lalande, préfet des Hauts‐de‐France. On est prêts maintenant. Je me suis emparé de ce sujet dès mon arrivée à Lille en avril 2016. Ne nous flagellons pas, on vient de loin. » L’élu écologiste Stéphane Baly, lui, rappelle qu’il avait agité il y a deux ans la …

🤚STOP Cet article est réservé à nos abonnés.
 Cependant…
😀 Nous vous offrons un accès de 24h pour découvrir nos articles les plus récents
Nous vous enverrons nos dernières enquêtes et des offres d’abonnement.
Ou bien apprenez‐en plus sur Mediacités…
Si vous êtes déjà abonné, connectez‐vous.

Mediacités c’est :

  • Un site 100% indépendant (seuls nos lecteurs nous font vivre)
  • Chaque semaine de nouvelles enquêtes (et plus de 1 300 déjà publiées)
  • Des newsletters sur les municipales (Lille, Lyon, Nantes, Toulouse)
  • La participation aux enquêtes (idées de sujets, documents confidentiels, événements)
  • Le moyen de faire vivre une information libre et sans publicité
La curiosité est un beau défaut,
vous aussi, adoptez Mediacités !