Un enterrement sans fleurs ni couronnes… C’est dans la plus grande discrétion que les élus de la MEL ont voté vendredi 11 octobre 2019 la suppression d’une zone d’aménagement différé de 85 hectares à Baisieux, à l’est de Lille. Aucun débat, aucune explication de vote. No comment ! Il faut dire que le sujet est devenu hautement inflammable, à quelques mois des municipales et du renouvellement du conseil communautaire.

Petit rappel des faits. L’an dernier, poussé par le préfet, Damien Castelain se résout à annuler les projets de construction au sud de Lille : 300 hectares repassent en zone agricole, pour préserver les nappes phréatiques. La MEL cherche alors d’autres espaces pour son développement économique. Et pense à la commune de Baisieux, en plein essor, bien desservie par l’A27. En novembre 2018, le conseil municipal vote - à l’unanimité ! - la création d’une ZAD sur 10 % du territoire de la commune. Le maire réclame en échange le doublement de l’échangeur autoroutier et le contournement routier de la commune.
Rétropédalages en série
Les agriculteurs et les riverains découvrent, effarés, le deal en début d’année. Les panneaux « Non à la ZAD » se multiplient dans Baisieux. Le maire, Paul Dupont, doit affronter ses concitoyens lors d’une réunion très tendue fin mars. Il comprend alors qu’il risque de perdre les prochaines municipales… et décide de faire marche arrière. Le 5 avril, Damien Castelain annonce la suspension du projet et une concertation avec le monde agricole. Concertation qui n’aura jamais lieu… Le 27 août, il laisse la municipalité trancher la question.

https://www.mediacites.fr/decryptage/lille/2019/09/06/metropole-lilloise-lirresistible-betonisation-des . . .

Il vous reste 45% de cet article à découvrir !
Nous vous offrons un accès de 24h pour découvrir nos articles les plus récents
Nous vous enverrons nos dernières enquêtes et des offres d'abonnement.
Ou bien apprenez-en plus sur Mediacités...
Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.

Mediacités c'est :

  • Un site 100% indépendant (seuls nos lecteurs nous font vivre)
  • Chaque semaine de nouvelles enquêtes (et plus de 1 000 déjà publiées)
  • Des newsletters sur les municipales (Lille, Lyon, Nantes, Toulouse)
  • La participation aux enquêtes (idées de sujets, documents confidentiels, événements)
  • Le moyen de faire vivre une information libre et sans publicité
La curiosité est un beau défaut,
vous aussi, adoptez Mediacités !
Avatar de Sylvain Marcelli
Titulaire de la carte de presse depuis 1999, après un passage à l’école de journalisme de Lille, j’ai écrit pour le magazine Pays du Nord, les suppléments de La Voix du Nord et le groupe L’Etudiant. Journaliste pour l’agence de presse AEF depuis 2003, je couvre l’actualité de l’éducation, de la formation et de l’emploi dans les Hauts-de-France. Je réalise régulièrement des enquêtes pour Mediacités Lille.