«On est bien par rapport aux objectifs, même si ça pourrait toujours être mieux, évidemment. » Le directeur d’Euratechnologies, Raouti Chehih, se veut rassurant pour le site Agrotech de Willems, incubateur de start-ups spécialisé dans l’agriculture connectée, installé à une vingtaine de kilomètres du campus amiral lillois. Il y a un peu plus d’un an, lorsque nous l’avions rencontré à l’occasion du 10ème anniversaire du pôle d’innovation numérique de la Métropole de Lille, le doute planait. Au point qu’il nous révélait se « laisser quelques mois » avant de décider ou non d’arrêter ce projet d’essaimage, volontairement implanté en dehors de la ville centre, à proximité de champs cultivés.

https://www.mediacites.fr/enquete/lille/2019/10/11/start-ups-la-greffe-deuratechnologies-a-la-campagne-ne-prend-pas/

Pour une structure lancée en mars 2018, c'était la perspective d'une mort pour le moins prématurée. Mediacités est donc retourné voir comment Agrotech se portait. Bonne nouvelle : l’incubateur est toujours là, même s’il a un peu évolué. « Il n’y avait pas d’éléments négatifs au point de tout couper, justifie Raouti Chehih. Maintenant les signaux sont plutôt positifs. »
Davantage de jeunes pousses incubées
De fait, si certaines difficultés persistent, les chiffres sont plus encourageants qu’il y a un an. Et ce même si la crise sanitaire et ses conséquences sur l’activité sont passées par là. La session de mai n’a compté que trois projets. Mais la rentrée, en septembre dernier, a vu l’arrivée de neuf participants. « La mayonnaise prend ! », constate en voisin Philippe Pary, en charge d’une succursale de . . .

Envie de lire la suite ?

Profitez de 24h d'accès gratuit pour lire cet article et tous les autres !

C'est parti !