Le délibéré est tombé ce 2 décembre en début d’après-midi. Et il a fait l’effet d’un coup de massue pour les protagonistes de cette incroyable affaire d’escroquerie au fisc via de faux dons à des micro-partis politiques locaux. Le tribunal a suivi presque intégralement les peines requises par le procureur à l’encontre de Max-André Pick, principal organisateur de la fraude, mais s’est montré un peu plus indulgent pour les autres accusés.       

L’info indépendante a une valeur

Les journalistes de Mediacités proposent chaque jour des enquêtes et analyses locales exclusives. Sans pub, seuls les abonnements financent notre travail. Aidez nous à renforcer notre indépendance.

Profitez de 24h d'accès gratuit pour lire cet article et tous les autres !

  • Lisez chaque semaine nos nouvelles enquêtes
  • Participez à nos investigations
  • Sans engagement. 60€/an ou 7€/mois