Procès des élus de Roubaix : lourdes peines de prison pour le maire et son premier adjoint

Dix-huit mois de prison, dont six avec sursis pour Max-André Pick ; six mois de prison avec sursis pour Guillaume Delbar… Lourdement condamnés pour escroquerie au fisc, les deux élus roubaisiens devraient faire appel. Et échapper dans l’immédiat à leurs peines d’inéligibilité.

Guillaume Delbar
Le maire de Roubaix, Guillaume Delbar, le 7 janvier 2019. Photo: Jarry S/Andia.fr

Le délibéré est tombé ce 2 décembre en début d’après-midi. Et il a fait l’effet d’un coup de massue pour les protagonistes de cette incroyable affaire d’escroquerie au fisc via de faux dons à des micro-partis politiques locaux. Le tribunal a suivi presque intégralement les peines requises par le procureur à l’encontre de Max-André Pick, principal organisateur de la fraude, mais s’est montré un peu plus indulgent pour les autres accusés.       

Découvrez Mediacités gratuitement pendant 48h

Les journalistes de Mediacités vous proposent chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs. En vous inscrivant aujourd’hui, vous pourrez :

  • Accéder aux 4 éditions de Mediacités gratuitement (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse) pendant 48 heures
  • Découvrir un média 100% indépendant et sans aucune publicité

En renseignant votre adresse e-mail, vous acceptez nos conditions générales d’utilisation.
Mediacités s’engage à ne pas céder votre adresse e-mail à des tiers.


Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 3 minutes

Par Jacques Trentesaux