Guerre des clans chez Roquette : Christophe Roquette relaxé dans l’affaire d’achat de voix

Le tribunal de Lille a prononcé jeudi 27 janvier la relaxe de l’ex-administrateur de Roquette, le géant de l’agroalimentaire basé à Lestrem. Mais ce n’est pas pour autant le dénouement de cette affaire, qui fragilise la gouvernance de l’entreprise.

_MG_9941-ConvertImage
Le tribunal de Lille a prononcé jeudi 27 janvier la relaxe de Christophe Roquette, ex-administrateur du géant de l’agroalimentaire Roquette frères (Lestrem), jugé pour des faits « d’atteinte à la liberté du vote dans une assemblée d’actionnaires ». Photo : PY Bocquet.

Ce jeudi 27 janvier à 14h, le tribunal de Lille a prononcé la relaxe de Christophe Roquette, ex-administrateur du géant de l'agroalimentaire Roquette frères (Lestrem), jugé pour des faits « d’atteinte à la liberté du vote dans une assemblée d’actionnaires ». Lors du procès qui s’était tenu le 18 novembre dernier, le parquet de Lille avait requis six mois de prison avec sursis et 5 000 euros d’amende.

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. Aujourd’hui, plus de 5 300 abonnés soutiennent notre travail. Mais ce n’est pas suffisant : nous recherchons 2 000 abonnés d’ici la fin 2022 pour continuer à enquêter. En vous abonnant aujourd’hui, dès 7 euros par mois, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment

Publié le

Temps de lecture : 3 minutes

Par Pierre-Yves Bocquet