Violences sexuelles à l’ENS de Lyon : le rapport qui étrille la présidence de l’école

L’inspection générale du ministère de l’Enseignement supérieur considère que le président de l’Ecole normale supérieure, Jean-François Pinton, n’a pas « suffisamment pris la mesure du problème » au sein de son établissement.

IMG_6462
A l’entrée de l’Ecole normale supérieure de Lyon. Photo : N.Barriquand/Mediacités.

C’est peu dire qu’elle était attendue dans les couloirs de l’École normale supérieure (ENS) de Lyon… L’Inspection générale de l’éducation, du sport et de la recherche (IGESR) vient de dévoiler une synthèse du rapport qu’elle a consacré aux violences sexuelles et sexistes au sein de la prestigieuse école implantée dans le quartier de Gerland [voir le document à la fin de l’article]. Ce rapport est le résultat de la mission dépêchée par le cabinet de la ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche, Frédérique Vidal, après les révélations de Mediacités et de médias nationaux (Libération et France info) faisant état, en mars dernier, de plusieurs cas de harcèlements, d’agressions sexuelles et de viols au sein de l’ENS.

L’inspection de l’IGESR, menée au mois d’avril par trois limiers du ministère, avait donné lieu à des dizaines . . .

Découvrez Mediacités gratuitement pendant 48h

Les journalistes de Mediacités vous proposent chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs. En vous inscrivant aujourd’hui, vous pourrez :

  • Accéder aux 4 éditions de Mediacités gratuitement (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse) pendant 48 heures
  • Découvrir un média 100% indépendant et sans aucune publicité

En renseignant votre adresse e-mail, vous acceptez nos conditions générales d’utilisation.
Mediacités s’engage à ne pas céder votre adresse e-mail à des tiers.


Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 3 minutes

Par Jennifer Simoes