«Tu dors dans ta chambre, ils ouvrent la porte violemment, ils rentrent, ils braquent une lampe torche sur toi et si tu es bien là, ils scannent ton QR code, raconte Mohamed*, 18 ans. Ils passent toutes les nuits, même les week-ends. Ils viennent en général à 2 heures, 3 heures ou 4 heures du matin. » Mohamed a compté, jusqu'à peu, parmi les 150 jeunes migrants hébergés par Terramies, dispositif financé par

L’info indépendante a une valeur

Les journalistes de Mediacités proposent chaque jour des enquêtes et analyses locales exclusives. Sans pub, seuls les abonnements financent notre travail. Aidez nous à renforcer notre indépendance.

Profitez de 24h d'accès gratuit pour lire cet article et tous les autres !

  • Lisez chaque semaine nos nouvelles enquêtes
  • Participez à nos investigations
  • Sans engagement. 60€/an ou 7€/mois

Oriane Mollaret
Depuis 2019, je suis l’actualité lyonnaise et réalise des enquêtes et reportages pour la presse locale (Mediacités, Rue89Lyon, Lyon Capitale) et nationale (Politis, Reporterre). A l’occasion de la crise sanitaire, j'ai également commencé à collaborer avec la presse professionnelle du travail social (ASH). Je travaille principalement sur des thématiques sociales et éducatives, notamment les mouvements d’extrême-gauche, l’enseignement supérieur, la précarité, la santé mentale, les quartiers populaires et les violences sexistes et sexuelles.