«Mon sentiment est que le marché a été passé dans les règles », s’est défendu le maire Michel Chapuis. « Une histoire médiatique et politique qui nous dépasse. C’est un règlement de comptes », ont réagi Guillaume Fourcade et Frédéric Bayer, les bénéficiaires du marché public. Au Puy-en-Velay, nos révélations sur l’attribution, par la ville, de la concession de l’exploitation de la halle du marché couvert, continuent de créer des remous deux semaines après leurs publications. Au conseil municipal de ce vendredi 8 avril, le sujet a été mis sur la table par les élus de l’opposition, lors des questions diverses. La majorité les a renvoyés vers le service juridique de la mairie auprès duquel le dossier - qui fait l’objet d’une enquête préliminaire du Parquet national financier (PNF) pour favoritisme, corruption et trafic d’influence - « est consultable ».       

Pas sûr que les conseillers municipaux ou les citoyens y apprennent les incroyables manigances qui ont faussé l'attribution de ce marché public... Mediacités a eu accès à des enregistrements d’échanges entre les protagonistes de l’affaire, dont nous dévoilons ci-dessous le contenu. Réalisés entre septembre et décembre 2021, ils ont été versés au dossier judiciaire. Ils prouvent que

L’info indépendante a une valeur

Les journalistes de Mediacités proposent chaque jour des enquêtes et analyses locales exclusives. Sans pub, seuls les abonnements financent notre travail. Aidez nous à renforcer notre indépendance.

Profitez de 24h d'accès gratuit pour lire cet article et tous les autres !

  • Lisez chaque semaine nos nouvelles enquêtes
  • Participez à nos investigations
  • Sans engagement. 60€/an ou 7€/mois