Depuis début décembre, pelleteuses et camions se relayent sous les fenêtres des bureaux de la société Art Dan, à Carquefou. À flanc d’une petite colline, sur un bassin versant qui surplombe des dizaines d’hectares de maraîchage, sont évacués quelques 1 500 big‐bags débordants de billes de caoutchouc et de sable. Potentiellement nocifs et polluants,
Incertitudes
Réglementairement, « ces matières ont le statut de déchets. Ils ne sont pas réputés dangereux », comme le rappelle la préfecture de Loire‐Atlantique. Dans un avis de septembre 2018, demandé suite à des reportages du magazine So Foot et de l’émission Envoyé Spécial, l’Anses (l’agence nationale de sécurité sanitaire) parle dans un premier temps de « risque négligeable pour la santé ». Mais reconnaît ensuite des « risques potentiels pour l’environnement » et un manque d’études qui laisse planer des incertitudes « quant aux risques sanitaires potentiels associés à ces matériaux ». Dans sa dernière étude d’octobre 2018 la Yale School of Public Health aux États‐Unis, confirme par exemple la présence de « 306 composants chimiques dans le caoutchouc en granulés » dont « 52 ont été classés comme cancérogènes connus, pr …

🤚STOP Cet article est réservé à nos abonnés.
 Cependant…
😀 Nous vous offrons un accès de 24h pour découvrir nos articles les plus récents
Nous vous enverrons nos dernières enquêtes et des offres d’abonnement.
Ou bien apprenez‐en plus sur Mediacités…
Si vous êtes déjà abonné, connectez‐vous.

Mediacités c’est :

  • Un site 100% indépendant (seuls nos lecteurs nous font vivre)
  • Chaque semaine de nouvelles enquêtes (et plus de 1 300 déjà publiées)
  • Des newsletters sur les municipales (Lille, Lyon, Nantes, Toulouse)
  • La participation aux enquêtes (idées de sujets, documents confidentiels, événements)
  • Le moyen de faire vivre une information libre et sans publicité
La curiosité est un beau défaut,
vous aussi, adoptez Mediacités !