Sans surprise et à l’unanimité, l’adjoint (PCF) à la Culture de la ville de Nantes, Aymeric Seassau, a été élu nouveau président de l'École supérieure des beaux-arts Nantes Saint-Nazaire (Esbansn), vendredi 25 septembre. Par seulement la moitié des 24 administrateurs. Mais « c’est plus que d’habitude ! », préfère en rire un habitué. Le nouveau patron des lieux, lui, sourit moins : « Je n'ai pas l'intention d'en parler avec vous pour le moment », répond-il lorsqu’on l’interroge sur l’impulsion qu’il compte donner à l’école dans les cinq années à venir. Fermez le ban.

La veille, dans une longue enquête, Mediacités revenait sur les vastes et étonnants privilèges accordés à celui qui dirige l’école depuis bientôt 18 ans

Envie de lire la suite ?

Profitez de 24h d'accès gratuit pour lire cet article et tous les autres !

C'est parti !

Thibault Dumas
Franco-américain, je suis journaliste professionnel à Nantes depuis plus de dix ans, en radio puis en presse écrite, comme pigiste désormais. Je collabore avec Mediacités, édition nantaise, depuis la préparation de son lancement, en 2017. Je n'ai pas de spécialité en tant que telle mais j'enquête plutôt (seul ou en équipe) sur les montages fiscaux (Waldemar Kita, FC Nantes, Manitou, etc), la politique sous toutes ses formes, le social (Le Confluent, Centrale Nantes, Beaux-Arts de Nantes, etc) et un peu d'écologie (déchets, éoliennes de Nozay, etc). Pour me contacter : thibault.dumas@mediacites.fr.