Des prix de l’immobilier qui ont quasiment doublé en moins de cinq ans, des stocks de logements qui s’assèchent tandis que la demande ne ralentit pas ; des promoteurs qui appellent à construire plus, des élus qui n’y parviennent pas et des habitants qui se demandent s’ils pourront continuer à se loger et où leurs enfants iront habiter… A Nantes et dans sa métropole les conséquences de l’attractivité suscitent beaucoup d’interrogations. Dans le cadre d'une série d'articles sur le logement à Nantes, Mediacités a demandé à Hervé Patureau, expert à l’Agence d’urbanisme de l’agglomération nantaise (Auran) de revenir sur certaines d’entre elles.

L’info indépendante a une valeur

Les journalistes de Mediacités proposent chaque jour des enquêtes et analyses locales exclusives. Sans pub, seuls les abonnements financent notre travail. Aidez nous à renforcer notre indépendance.

Profitez de 24h d'accès gratuit pour lire cet article et tous les autres !

  • Lisez chaque semaine nos nouvelles enquêtes
  • Participez à nos investigations
  • Sans engagement. 60€/an ou 7€/mois