Beaux-Arts de Nantes : qui héritera de la situation financière « très fragile » laissée par Pierre-Jean Galdin ?

Le 7 décembre, le conseil d’administration de l’EBANSN choisira parmi six candidats un nouveau directeur pour l’école. Qu’il vienne de Nantes ou d’ailleurs, il ou elle aura la lourde tâche de succéder à un Pierre-Jean Galdin qui aura autant fait briller l’établissement que déraper ses finances.

ecole des Beaux Arts Nantes
Après 18 années passées à sa tête, Pierre-Jean Galdin laisse l’École des Beaux-Arts de Nantes Saint-Nazaire dans une situation financière difficile. / Photo : Thibault Dumas

Après très exactement 18 ans de règne, Pierre-Jean Galdin quittera ce 31 janvier 2022 « son » école de l’allée Frida Kahlo, qui accueille environ 400 élèves encadrés par 70 salariés. « J 'ai 65 ans et je pense qu'il est temps aujourd'hui de vaquer à de nouvelles activités », indique le directeur lors du conseil d’administration de l’École des Beaux-Arts Nantes Saint-Nazaire (EBANSN) du 8 octobre dernier. Pas une surprise, car « PJG  » avait exprimé plusieurs fois en interne ses envies de retraite, avant de le confirmer à Mediacités, dans l'enquête que nous consacrions il y a un an à ses étonnants privilèges.

Ancien collaborateur de Jack Lang, l’Agenais aura posé son empreinte sur l’établissement, en l’internationalisant et en portant à bras le corps son coûteux (41,4 millions d’euros) déménagement sur l’île de Nantes. Le tout au prix, de dérapages pécuniaires personnels et globaux importants - listés notamment en 2019 dans un rapport pimenté de la Chambre régionale des comptes . . .

Découvrez Mediacités gratuitement pendant 48h

Profitez de deux jours pour lire cet article et parcourir tous nos autres contenus :

En renseignant votre adresse e-mail, vous acceptez nos conditions générales d’utilisation.
Mediacités s’engage à ne pas céder votre adresse e-mail à des tiers. En cas d'échec, écrivez à contact@mediacites.fr

  • Accédez aux 4 éditions de Mediacités gratuitement (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse) pendant 48 heures
  • Découvrez un média 100% indépendant et sans aucune publicité

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. En vous abonnant aujourd’hui, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 4 minutes

Par Thibault Dumas