Beaux‐Arts de Nantes : qui héritera de la situation financière « très fragile » laissée par Pierre‐Jean Galdin ?

Le 7 décembre, le conseil d’administration de l’EBANSN choisira parmi six candidats un nouveau directeur pour l’école. Qu’il vienne de Nantes ou d’ailleurs, il ou elle aura la lourde tâche de succéder à un Pierre-Jean Galdin qui aura autant fait briller l’établissement que déraper ses finances.

ecole des Beaux Arts Nantes
Après 18 années passées à sa tête, Pierre-Jean Galdin laisse l’École des Beaux-Arts de Nantes Saint-Nazaire dans une situation financière difficile. / Photo : Thibault Dumas

Après très exactement 18 ans de règne, Pierre‐Jean Galdin quittera ce 31 janvier 2022 « son » école de l’allée Frida Kahlo, qui accueille environ 400 élèves encadrés par 70 salariés. « J “ai 65 ans et je pense qu’il est temps aujourd’hui de vaquer à de nouvelles activités », indique le directeur lors du conseil d’administration de l’École des Beaux‐Arts Nantes Saint‐Nazaire (EBANSN) du 8 octobre dernier. Pas une surprise, car « PJG  » avait exprimé plusieurs fois en interne ses envies de retraite, avant de le confirmer à Mediacités, dans l’enquête que nous consacrions il y a un an à ses étonnants privilèges.

Ancien collaborateur de Jack Lang, l’Agenais aura posé son empreinte sur l’établissement, en l’internationalisant et en portant à bras le corps son coûteux (41,4 millions d’euros) déménagement sur l’île de Nantes. Le tout au prix, de dérapages pécuniaires personnels et globaux importants – listés notamment en 2019 dans un rapport pimenté de la Chambre régionale des comptes …

Nous vous offrons l’accès à cet article

Profitez de deux jours pour lire cet article et parcourir tous nos autres contenus :

En renseignant votre adresse e‑mail, vous acceptez nos conditions générales d’utilisation.
Mediacités s’engage à ne pas céder votre adresse e‑mail à des tiers. En cas d’échec, écrivez à contact@mediacites.fr
  • J’accède aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • Je découvre un média 100 % indépendant, avec 0 % de publicité

Notre survie dépendra de vous

Un journal local, sans pub, qui enquête chaque semaine sur les pouvoirs locaux en toute indépendance. Voilà ce que propose Mediacités. Voilà ce que vous pouvez sauver en prenant ce [contre] pouvoir. Abonnez‐vous aujourd’hui, et faites la différence. 

Notre survie dépend de vous

Un journal local, sans pub, qui enquête chaque semaine sur les pouvoirs locaux en toute indépendance. Voilà ce que propose Mediacités. Voilà ce que vous pouvez sauver en prenant ce [contre] pouvoir. Abonnez‐vous aujourd’hui, et faites la différence.
Je m’abonne

  • J’accède aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • Je soutiens un média 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • J’empêche les pouvoirs locaux de gouverner en rond
  • Je peux résilier mon abonnement à tout moment et facilement

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 4 minutes

Favorite

Par Thibault Dumas