Déchets ménagers : Nantes Métropole enterre Tri’Sac sans les honneurs

Inefficace et coûteux ! C’est le jugement sans appel d'un audit sur le système de tri et de recyclage utilisé à Nantes depuis 2006. Commandité par la Métropole, il confirme point par point les ratés révélés par Mediacités en 2020. Résultat : après avoir coûté très cher aux Nantais pour pas grand chose, Tri’Sac va être abandonné.

Le comptoir de distribution es sacs Triac dans le centre-ville de Nantes (c) Thibault Dumas
Le comptoir de distribution des sacs jaunes et bleus du dispositif Tri’Sac, dans le centre-ville de Nantes. / Photo : Thibault Dumas

«Une nouvelle ambition pour les déchets d’ici 2030 »… Voilà ce que Mahel Coppey, vice présidente (EELV) de Nantes Métropole chargée des déchets et Pascal Bolo, son homologue (PS) chargé des finances, étaient venus présenter à la presse mercredi 1er décembre, en prévision du conseil métropolitain qui se tiendra à la fin de la semaine prochaine. En réalité, c’est un faire-part de décès que les deux élus ont présenté : celui de Tri’Sac, le système de collecte presque unique en son genre utilisé dans l’agglomération nantaise depuis 2006 et dont Mediacités avait décrit les ratés il y a près de deux ans.       

« Quand on va voir les habitants, ils nous disent que c’est trop complexe et trop contraignant. Un changement s’avère nécessaire », concède ainsi Mahel Coppey après avoir présenté le nouveau seau à compost qui sera distribué d’ici trois ans à l’ensemble des Nantais. Un nouvel accessoire qui n’aura donc pas suffi à cacher l’abandon à venir des fameux sacs bleus et jaunes utilisés par huit nantais sur dix (les autres trient en poubelles . . .

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. Aujourd’hui, plus de 5 300 abonnés soutiennent notre travail. Mais ce n’est pas suffisant : nous recherchons 2 000 abonnés d’ici la fin 2022 pour continuer à enquêter. En vous abonnant aujourd’hui, dès 3 euros par mois, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment

Publié le

Temps de lecture : 4 minutes

Par Thibault Dumas