Le circuit d’Albi va-t-il organiser un grand prix illégal ?

DS Events, l'entreprise gestionnaire du circuit d'Albi, organise les 12 et 13 octobre une course de camions et une épreuve de drift. Problème : ces deux pratiques ne sont pas autorisées sur l'autodrone tarnais.

bruit a- albi min

[Actualisation le 11 octobre]

La préfecture du Tarn a finalement autorisé la tenue du Grand Prix Camions sur le circuit d'Albi. « Vu l'article 1er de l'arrêté ministériel du 27 septembre 2019 susmentionné interdisant la pratique dite du drift sur le circuit de vitesse d'Albi, la présente autorisation ne porte que sur l'organisation du 4e grand Prix Camions », précise-t-elle dans son arrêté, signé le 8 octobre, et divulgué par l'association Craac 81.

Ci-dessous, notre article publié le mardi 8 octobre

Les 12 et 13 octobre, de gros camions doivent faire ronfler leurs moteurs sur la piste du circuit d'Albi. Des « dizaines de mastodontes de puissance, de plus de 1 200 cv » sont attendus selon le site de cette 4e édition du Grand Prix Camions d'Albi. La finale des championnat de France de drift est également programmée. Cette discipline consiste à déraper et mettre sa voiture en dérive pour enchaîner des virages.  Problème, « la pratique du drift est interdite sur le circuit » sauf dérogation « dans le cadre de manifestations dûment déclarées auprès du préfet », précise l'arrêté ministériel sur l'homologation de la structure, publié le 27 septembre dernier au journal officiel.

Contactée par Médiacités, la préfecture du Tarn indique n . . .

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. Aujourd’hui, plus de 5 300 abonnés soutiennent notre travail. Mais ce n’est pas suffisant : nous recherchons 2 000 abonnés d’ici la fin 2022 pour continuer à enquêter. En vous abonnant aujourd’hui, dès 3 euros par mois, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 3 minutes

Par Gael Cérez