Quand l’adjoint à l’urbanisme de Cugnaux achète un terrain à un prix imbattable

Pour avoir révélé, en septembre dernier, le mélange des genres de l’adjoint à l’Urbanisme de Cugnaux, Mediacités risque d’être jugé pour diffamation. De nouveaux éléments confirment pourtant notre première enquête.

cugnaux
/ GC

À quelques mois des élections municipales, l’enquête publiée en septembre dernier sur le mélange des genres de l’adjoint à l’Urbanisme de Cugnaux, ville de 17 000 habitants du sud-ouest toulousain, passe mal. « Un torchon », « un tissu de mensonges »… C’est par ces mots que le maire centriste Alain Chaléon avait qualifié dans un mail incendiaire à sa majorité, dès sa publication, l’enquête de Mediacités. Il appelait les élus « à ne pas réagir ni par mail, ni sur les réseaux sociaux » et expliquait ne vouloir donner « aucune réponse » à ces accusations.              

Depuis, la stratégie semble avoir bien changé. Le 21 novembre 2019, le maire de Cugnaux a réuni le conseil municipal pour voter le principe d’un dépôt de plainte . . .

Découvrez Mediacités gratuitement pendant 48h

Les journalistes de Mediacités vous proposent chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs. En vous inscrivant aujourd’hui, vous pourrez :

  • Accéder aux 4 éditions de Mediacités gratuitement (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse) pendant 48 heures
  • Découvrir un média 100% indépendant et sans aucune publicité

En renseignant votre adresse e-mail, vous acceptez nos conditions générales d’utilisation.
Mediacités s’engage à ne pas céder votre adresse e-mail à des tiers.


Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 7 minutes

Par Romain Gaspar