Offensive d’En Marche sur la Métropole de Lille

Après une très longue séquence électorale nationale, l’heure est venue de replacer les pions sur l’échiquier politique régional. Et ça commence dès le 19 octobre avec l’annonce, au conseil de la MEL (Métropole Européenne de Lille), de la création d’un groupe En Marche. Ambiance électrique assurée.

Frederic_Marchand
Frédéric Marchand et son équipe le soir de son élection au Sénat, le 25 septembre 2017. Photo: Laurie Moniez

La start-up En Marche est en train de se transformer en PME. Qui aurait misé sur le mouvement d’Emmanuel Macron lors de son lancement en avril 2016 ? Chez les socialistes lillois, personne. Mais depuis, En Marche a tout raflé quand d’autres ont tout perdu. Emmanuel Macron est devenu Président de la République, ses marcheurs ont décroché 308 mandats de députés, et ils sont désormais 28 sénateurs. Parmi eux, Frédéric Marchand, bien décidé à tisser la République En Marche à l’échelle locale, dans le Nord. Comme il n’y a pas d’élections avant 2020, LREM a besoin de commencer à peser dans les assemblées locales pour préparer les prochaines échéances. Pour cela, il faut des élus locaux comme le sénateur et maire d’Hellemmes. « Je n’ai pas la pertinence d’être un leader charismatique, confiait Frédéric Marchand le soir de son élection, le 25 septembre dernier. Mais pour la République en Marche, le moment est venu d’exister et de s’organiser à l’échelle du département ».
Vers un groupe Metropole En Marche
Les grandes manœuvres vont débuter à Lille le 19 octobre, jour du conseil de communauté à la MEL (Métropole Européenne de Lille). Viendra ensuite le temps de créer un groupe au Conseil Départemental, au Conseil Régional et probablement dans plusieurs municipalités comme celle de Lille. En attendant, LREM va donc créer à la MEL le groupe « Métropole En Marche », comme « MEM pas peur », sourit Frédéric Marchand. Il faut un minimum de quatre élus pour créer un groupe et bénéficier des moyens de la MEL (un bureau, un chargé de mission, des services comme . . .

Découvrez Mediacités gratuitement pendant 48h

Profitez de deux jours pour lire cet article et parcourir tous nos autres contenus :

En renseignant votre adresse e-mail, vous acceptez nos conditions générales d’utilisation.
Mediacités s’engage à ne pas céder votre adresse e-mail à des tiers. En cas d'échec, écrivez à contact@mediacites.fr

  • Accédez aux 4 éditions de Mediacités gratuitement (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse) pendant 48 heures
  • Découvrez un média 100% indépendant et sans aucune publicité

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. En vous abonnant aujourd’hui, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 4 minutes

Par Laurie Moniez