Ecologie : le « coming out » ambigu de Xavier Bertrand

Energies renouvelables, plantation d'arbres, mesures agro-environnementales… mais aussi proximité avec les chasseurs et défense du nucléaire. Pour la fin de son mandat, le président de la Région négocie un tournant écologique. Par conviction ou pur opportunisme ?

Xavier Bertrand5703.VF
Xavier Bertrand lors d’une visite de ferme équestre, le 16 février 2016 / © Sarah Alcalay.

La nouvelle a pu faire sourire… ou bondir ! Juste avant les fêtes de fin d’année 2019, Xavier Bertrand a effectué un « coming-out vert » devant une assemblée de journalistes invités à découvrir les orientations de la Région des Hauts-de-France pour les dix-huit mois à venir. A la surprise générale, le président des Hauts-de-France a parlé autant d'environnement que de tous les autres domaines d’action de la collectivité (lycées, transports, économie…). Une conversion étonnante pour ce grand partisan de l'industrie et défenseur zélé de l'emploi, accusé d'avoir drastiquement réduit les moyens des défenseurs historiques de l’écologie.

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. Aujourd’hui, plus de 5 300 abonnés soutiennent notre travail. Mais ce n’est pas suffisant : nous recherchons 2 000 abonnés d’ici la fin 2022 pour continuer à enquêter. En vous abonnant aujourd’hui, dès 3 euros par mois, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 5 minutes

Par Bertrand Verfaillie