L’offre est limitée. Seules 17 communes sur les 95 de la Métropole lilloise n'ont pas réussi à désigner leur maire à l'issue du premier tour des municipales. Mais les fans de séries politiques à suspense auront quand même de quoi se distraire d’ici le 28 juin. Pour les aider à renouer avec le fil de l'histoire, deux mois et demi après le premier épisode, Mediacités publie la carte de ces villes où l'épilogue n'est pas encore écrit. Même si la situation varie grandement d'une élection à l'autre, du « quasiment plié » à « tout est encore possible ».

--> Cliquez sur une ville de la MEL pour afficher le résultat du 1er tour

A Lille, notamment, le second tour pourrait s’avérer passionnant. Contre toute attente. Sans accord entre le PS et les Verts pour fusionner leurs listes avant mardi prochain, les Lillois devront choisir entre Martine Aubry (29,80 %), Stéphane Baly (24,53 %) et Violette Spillebout (17,53 %). Les discussions ont débuté. Avec difficulté.

Depuis son coup de gueule contre les élus écolos lillois, « des dogmatiques qui n’ont rien fait pendant six ans, des p’tits gauchos qui ne nous apportent rien », Martine Aubry ne s’est pas radoucie. Et maintient que la confiance est rompue avec les écologistes. « A 70 ans, elle n’a pas envie de s’emm… avec des gens avec qui elle ne peut plus travailler. Surtout si c’est pour détricoter Saint-Sauveur et la densification en centre-ville pour laquelle elle se bat depuis des années », estime un proche.

Soutenue à la fois . . .

Envie de lire la suite ?

Profitez de 24h d'accès gratuit pour lire cet article et tous les autres !

C'est parti !