Nouvelles règles de tri des déchets ménagers : un sacré méli-mélo à la MEL

Vers une harmonisation de notre façon de trier au sein de la Métropole européenne de Lille ? Les élus ont enfin renouvelé le schéma directeur des déchets ménagers, resté inchangé depuis 1992. Mais les consignes sont loin d’être claires et la nouvelle carte ne lisse pas tout à fait les disparités que connaît la métropole en la matière.

PAV5(1)
Point d’apport volontaire de déchets recyclables. Photo: Brianne Cousin

«Les consignes [de tri] sont différentes d’une commune à une autre. On s’y perd. » « Il faut absolument des visuels clairs et lisibles, et les mêmes pour toute la métropole ! » En 2019, lors d’une consultation citoyenne en ligne, certains habitants de la Métropole européenne de Lille (MEL) font part à leurs élus de leur incompréhension. La politique de tri des déchets ménagers n’est pas claire, et les citoyens doivent aujourd’hui jongler entre différentes règles en fonction de leur lieu d’habitation.

À Roubaix, Tourcoing ou Lille, il faut regrouper plastique, carton et verre dans un même sac poubelle rose. À Bois-Grenier, les cartons et le papier ne se mélangent pas au reste des déchets recyclables. À Marcq-en-Baroeul, les déchets verts sont collectés séparément. Quant à Lambersart, les habitants du centre-ville sont appelés à trier leurs biodéchets, à l’inverse de leurs voisins du nord et du sud de la ville. À force, on n’y comprend plus grand chose. En tout, la Métropole européenne de Lille (MEL) compose avec cinq modes de collectes, qui dépendent du territoire (commune urbaine ou rurale), mais qui se sont aussi adaptés à l’élargissement de la Métropole en 2017 et en 2020.

Un gros fouillis qu'ont voulu démêler les élus de la Métropole en votant, le 23 avril dernier, le nouveau schéma directeur des déchets ménagers et assimilés. Un souffle nouveau qui viendra enfin remplacer le précédent… datant de 1992. Le but : harmoniser la façon dont les habitants de la Métropole trient leurs déchets ménagers, pour coller aux réglementations nationales. D’ici décembre 2022, la couleur des poubelles de tri devra être similaire sur l’ensemble du territoire français. Ce qui implique notamment, pour la MEL, de trier le . . .

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. Aujourd’hui, plus de 5 300 abonnés soutiennent notre travail. Mais ce n’est pas suffisant : nous recherchons 2 000 abonnés d’ici la fin 2022 pour continuer à enquêter. En vous abonnant aujourd’hui, dès 3 euros par mois, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 6 minutes

Par Brianne Cousin