LREM : Caroline Collomb sommée de changer ses « méthodes autoritaires »

Après la démission fracassante du responsable départemental des Jeunes avec Macron, des parlementaires du Rhône reprochent à la patronne locale d’En Marche de confisquer le pouvoir au profit d’un « clan ». En jeu : la constitution des listes pour les élections municipales et métropolitaine.

Gerard collomb at traditional vow of echevin, lyon
Le maire de Lyon Gérard Collomb et son épouse Caroline Collomb, référente départementale de la République en Marche. Photo : Sipa.

Avis de tempête sur la maison Collomb. La semaine dernière, la démission spectaculaire du référent départemental des Jeunes avec Macron (Jam) Jimmy Brumant [lire ci-dessous notre encadré] a étalé sur la place publique le malaise interne qui règne à La République en Marche du Rhône, dirigée par Caroline Collomb, l’épouse du maire de Lyon. Ce mercredi, deux parlementaires interrogés par Mediacités sur cet événement exhortent la responsable départementale du parti à 

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. Aujourd’hui, plus de 5 300 abonnés soutiennent notre travail. Mais ce n’est pas suffisant : nous recherchons 2 000 abonnés d’ici la fin 2022 pour continuer à enquêter. En vous abonnant aujourd’hui, dès 3 euros par mois, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 7 minutes

Par Mathieu Périsse / We Report