Quand la Région devient un vivier à colistiers. Pour tenter de conquérir la ville de Lyon, Etienne Blanc a largement mis à profit son statut de bras droit de Laurent Wauquiez à la région Auvergne-Rhône-Alpes pour constituer ses listes. Tour d’horizon.

Dans le 2e arrondissement de Lyon, Florence Verney-Carron, la vice-présidente de la Région aux affaires culturelles et au numérique, a été placée en deuxième position sur la liste des Républicains. Contrairement à Étienne Blanc, qui devra quitter l’exécutif régional en cas de succès, l’héritière de la famille du plus ancien fabricant d’armes de chasse français pourra cumuler ses fonctions actuelles avec un mandat de conseillère d’arrondissement, si elle n’intègre pas d’exécutif municipal.  
Photo de famille
Dans le quartier d’Ainay, tenu depuis 2001 par le centre droit de Denis Broliquier – qui a préféré s’allier à la liste 100% citoyens plutôt qu’à celle d’Étienne Blanc – la liste est menée par un des benjamins de la troupe LR, Pierre Oliver. Invisible en apparence, la proximité du candidat avec l’exécutif régional est d’ordre plus personnel, puisque celui-ci est le compagnon de la directrice de cabinet de Laurent Wauquiez, comme le notait déjà Lyon Mag

Le reste de sa liste reste tout aussi . . .

Plus que jamais, votre ville a besoin d'un média indépendant.

Abonnez-vous dès 5€ par mois