Le Grand Lyon veut faire revenir des agriculteurs sur son territoire : ce n’est pas gagné

Face à une population d’agriculteurs vieillissante et à des terrains de moins en moins accessibles, la Métropole de l'écologiste Bruno Bernard a adopté une nouvelle stratégie agricole pour favoriser l’installation de nouveaux exploitants. Mais les obstacles à surmonter sont nombreux.

traceur2
Le métier d’agriculteur souffre parfois d’une image erronée, correspondant à des pratiques “à l’ancienne” du métier. Photo : Jannis-knorr

«Ces vingt dernières années, on a perdu 40% des exploitations agricoles », regrette Jérémy Camus, vice-président (EELV) du Grand Lyon délégué à l’agriculture et à l’alimentation. Restent aujourd’hui entre 300 et 340 exploitations dans l’ensemble du territoire.

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. Aujourd’hui, plus de 5 300 abonnés soutiennent notre travail. Mais ce n’est pas suffisant : nous recherchons 2 000 abonnés d’ici la fin 2022 pour continuer à enquêter. En vous abonnant aujourd’hui, dès 3 euros par mois, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment

Publié le

Temps de lecture : 5 minutes

Par Brianne Cousin