A Lyon, le Nouveau Front populaire triomphe dans l’ex-« berceau du macronisme »

Un grand chelem. L’alliance de la gauche s’impose dans les quatre circonscriptions qui composent la ville. Dans le cadre de triangulaires, la socialiste Sandrine Runel et l’insoumise Anaïs Belouassa-Cherifi devancent nettement leurs adversaires de l’ancienne majorité présidentielle.

IMG_4842
L'insoumise Anaïs Belouassa-Cherifi et l'écologiste Boris Tavernier, à l'annonce des résultats du second tour des élections législatives, le 7 juillet 2024. Photo : N.Barriquand/Mediacités.

En rang et tout sourire. Il est un peu plus de 22h30, ce dimanche 7 juillet, quand la bande des quatre nouveaux députés lyonnais grimpe les marches de la préfecture du Rhône. Une entrée théâtrale, mise en scène pour les photographes présents, qui signe la victoire totale du Nouveau Front populaire (NFP) dans la troisième ville de France. Au terme de ces législatives anticipées, aucune des quatre circonscriptions de Lyon n’a échappé à l’alliance de la gauche.

Après l’élection dès le premier tour de l’écologiste Marie‐Charlotte Garin, le 30 juin, dans la 3e circonscription, l’insoumise Anaïs Belouassa‐Cherifi (1ère circonscription), la socialiste Sandrine Runel (4e circonscription) et le « société civile » Boris Tavernier, investi par EELV (2e circonscription), se sont imposés face à leurs adversaires macronistes.

Dans l’ex‐circonscription de Raymond Barre
Si la victoire de Boris Tavernier semblait acquise (il avait engrangé 49,6 % des voix au premier tour), ce n’était pas le cas pour Sandrine Runel. « Nous l’avons fait ! », n’en revient‐elle toujours pas. L’adjointe PS au maire de Lyon, chargée des Solidarités, a fait basculer « la 4e », une circonscription historiquement ancrée à droite, celle, en son temps, de Raymond Barre. Sur ce territoire qui englobe le très chic 6e arrondissement, mais aussi une bonne partie du 3e, la socialiste devance la sortante Anne Brugnera (Renaissance) avec 42,48 % des voix contre 39,67 %. Le RN Yannick Chaumont, invisible pendant la campagne jusque sur ses affiches de campagne (n’apparaissaient que Marine Le Pen et Jordan Bardella) termine avec 17,86 des suffrages, soit le même score qu’au premier tour.

« Nous avons désormais la …

Nous vous offrons l’accès à cet article

Et à toutes nos enquêtes pendant deux jours  !
Oui, on est généreux 😉 Mais pensez aussi à vous abonner  !

En renseignant votre adresse, vous acceptez nos conditions générales d’utilisation.
Mediacités s’engage à ne pas céder votre adresse à des tiers. En cas d’échec, écrivez à contact@mediacites.fr
  • J’accède aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • Je découvre un média 100 % indépendant, avec 0 % de publicité

Profitez de toutes nos enquêtes

Les informations exclusives de Mediacités sont le fruit du travail de nos rédactions locales. Soutenez un média 100% indépendant avec 0% de publicité !
Je m’abonne pour 69 € par an ou 7,90 € par mois

  • J’accède aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • J’empêche les pouvoirs locaux de gouverner en rond
  • Je peux résilier mon abonnement à tout moment et facilement

Publié le

Temps de lecture : 4 minutes

Favorite

Par Nicolas Barriquand