Plus de 187 000 euros… Voilà le montant du chèque que le célèbre site Airbnb devrait bientôt remettre à la Métropole de Nantes, au titre de la taxe de séjour 2017. Deux ans plus tôt, la plateforme de location d'hébergement touristique avait en effet accepté de collecter elle-même cette taxe appliquée sur chaque nuit passée par un visiteur. Et cela pour une cinquantaine de villes françaises (ce chiffre devrait passer à 15 000 à partir du printemps 2018). Dont acte. Cette semaine le site américain a annoncé qu’il reverserait un total de 13,5 millions d’euros à une cinquantaine des plus importantes villes françaises. Au petit jeu de qui s’en sort le mieux, Paris fait évidemment la course en tête, devant Marseille, Nice, Lyon, Bordeaux et les perles de la Côte d’Azur, Cannes et Antibes. Quant à la cité des Ducs, si elle ne fait pas partie des dix premiers du classement, elle caracole en tête des villes de l’Ouest. Loin, très loin, devant Saint-Malo (61 000 euros), ou La Baule (32 000 euros), Rennes (33 000 euros, seulement) et Angers (21 000 euros).

Il vous reste 80% de cet article à découvrir !
Abonnez-vous sans engagement de durée
pour lire la suite et 900 autres enquêtes exclusives.
Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.

Pourquoi s'abonner à Mediacités ?

  • 100% indépendant, seuls nos lecteurs nous font vivre.
  • Aucune pub, jamais !
  • Des enquêtes et révélations exclusives.
  • Soutenez un contre-pouvoir dans votre ville
  • Comprendre les enjeux nationaux par le local.
La curiosité est un beau défaut,
vous aussi, adoptez Mediacités !
Benjamin Peyrel
Co-fondateur de Mediacités et rédacteur en chef de son édition nantaise. Avant de me lancer dans cette aventure, j'ai débuté au quotidien La Croix et suis passé par différentes rédactions (L’Humanité, Le Parisien, etc), avant de rejoindre L’Express et d'écumer préfectures et sous-préfectures pendant dix ans. Je m’intéresse notamment aujourd’hui aux montagnes de données que les collectivités comme les citoyens produisent quotidiennement et aux moyens de les utiliser pour faire avancer l'information.