Police nationale : de nouveaux renforts d’effectifs à Nantes, mais à quel prix ?

Johanna Rolland et Gérald Darmanin ont pris des « engagements réciproques » sur le front de la sécurité. Signé le 20 mai, le « contrat de sécurité intégrée » prévoit 140 policiers nationaux et municipaux supplémentaires d’ici à 2023. Mais plusieurs associations d’élus locaux s’élèvent contre cette logique de « marchandage » que tente d’imposer le ministère de l’Intérieur.

PM illus
Illustration : Jean-Paul Van der Elst

Et de deux ! Après l’octroi mi-avril de 33 policiers nationaux dès cette année, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a officialisé, jeudi 20 mai, l’affectation de 37 fonctionnaires supplémentaires l’an prochain à Nantes. La municipalité s’est engagée à consentir, de son côté, un effort semblable d’ici 2023. « Quand je mets 70 policiers municipaux en plus à Nantes, j’attends finalement que l’Etat mette 70 policiers nationaux en plus. Ça me paraît la moindre des choses quand on se rappelle que la sécurité est tout de même une compétence régalienne », avait défendu la maire Johanna Rolland, quelques jours plus tôt sur Public Sénat.

Différents engagements de l’Etat comme de la collectivité ont été listés dans un « contrat de sécurité intégrée » (lire l'encadré En coulisses), cherchant à renforcer la coopération entre polices pour donner vie à une politique de sécurité du quotidien. Au-delà du sujet sensible des effectifs, les deux partenaires cofinanceront plus d’une trentaine de caméras de vidéosurveillance supplémentaires ainsi que de nouveaux moyens matériels (rénovation des locaux de la police municipale, renouvellement des véhicules de la police nationale), relate

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. Aujourd’hui, plus de 5 300 abonnés soutiennent notre travail. Mais ce n’est pas suffisant : nous recherchons 2 000 abonnés d’ici la fin 2022 pour continuer à enquêter. En vous abonnant aujourd’hui, dès 3 euros par mois, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 6 minutes

Par Adrien Disson