L’horloge tourne et… toujours rien, ou presque. Alors que le premier tour des élections régionales se tiendra dans moins de trois semaines, les différents candidats en lice pour occuper le fauteuil actuellement détenue par Christelle Morançais (LR) ont beaucoup parlé de sécurité – un dossier qui ne fait pas directement partie des compétences régionales -, un peu d’aide à l’activité économique – qui, en revanche, relève bien du conseil régional - et un peu d’environnement. Mais un sujet reste pour le moment absent de la campagne : les transports.

Dommage, car cette compétence traditionnelle des régions représente tout de même près de 33 % du budget de fonctionnement de la collectivité en 2021 (381 millions d’euros, premier poste budgétaire) et encore 16,16 % de son budget d’investissement (136 millions d’euros, troisième poste budgétaire). Soit, au total, plus d’un quart des dépenses qu’engagera la région cette année. Voilà sans doute qui mériterait bien un petit débat. Or, pour le moment, les propositions se font rares.

Si le socialiste Guillaume Garot a bien proposé la gratuité des TER pour les 18-26 ans (à partir du sixième trajet) ou un plafonnement à 1 euro du trajet pour les salariés abonnés au train, il faut beaucoup chercher dans les programmes des autres principaux candidats pour trouver la trace d’une mesure. A l’heure où nous publions ces lignes, rien sur les sites de Matthieu Orphelin (EELV – LFI) [Précision du 4 juin à 14h30  : Le site de Matthieu Orphelin a été mis à jour et comporte désormais un onglet Transports détaillant les différentes mesures prévues, dont un investissement de 240 millions d'euros dans les infrastructures de transport collectif.], François de Rugy (LREM) ou

L’info indépendante a une valeur

Les journalistes de Mediacités proposent chaque jour des enquêtes et analyses locales exclusives. Sans pub, seuls les abonnements financent notre travail. Aidez nous à renforcer notre indépendance.

Profitez de 24h d'accès gratuit pour lire cet article et tous les autres !

  • Lisez chaque semaine nos nouvelles enquêtes
  • Participez à nos investigations
  • Sans engagement. 60€/an ou 7€/mois