Malgré la poussée de la voiture électrique, Nantes et la Loire-Atlantique restent accros au diesel et à l’essence

[CARTES] Alors que les prix des carburants fossiles flambent à la pompe, Mediacités fait passer un petit contrôle technique à l'ensemble des voitures particulières circulant dans la métropole nantaise et le département. Commune par commune, découvrez à quoi on roule près de chez vous et où se concentrent les véhicules les plus polluants.

2022-05-parc-voiture-loire-atlantique
Diesels et voitures polluantes dominent largement dans le parc automobile du nord de la Loire-Atlantique. / Capture carte Mediacités

La remise de 15 centimes par litre accordée par le gouvernement le 1er avril dernier sur le prix des carburants à la pompe n’aura eu qu’un effet limité. Depuis plusieurs semaines, les tarifs des produits pétroliers repartent à la hausse. Et celui d'un plein avec. Un constat à légèrement nuancer cependant. D’après le dernier relevé du ministère de la Transition écologique publié lundi 23 mai, le prix du gazole enregistre sa deuxième semaine consécutive de – légère – baisse, pour s’établir en moyenne à 1,852 euros le litre. De son côté, l’essence augmente depuis maintenant cinq semaines, se rapprochant à nouveau de la barre des deux euros le litre (1,9722 euro pour un litre de SP 95). C’est entre 15 et 20 centimes de plus qu’avant le 24 février dernier et l’invasion de l’Ukraine par la Russie. 

Renforcée par l’inflation généralisée, cette flambée a inévitablement des conséquences sur le budget des ménages. En Loire-Atlantique, 85,7 % d’entre eux étaient équipés d’une voiture, selon les chiffres de l’Insee datant de 2018. Soit lég . . .

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. Aujourd’hui, plus de 5 300 abonnés soutiennent notre travail. Mais ce n’est pas suffisant : nous recherchons 2 000 abonnés d’ici la fin 2022 pour continuer à enquêter. En vous abonnant aujourd’hui, dès 3 euros par mois, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 5 minutes

Par Benjamin Peyrel