La remise de 15 centimes par litre accordée par le gouvernement le 1er avril dernier sur le prix des carburants à la pompe n’aura eu qu’un effet limité. Depuis plusieurs semaines, les tarifs des produits pétroliers repartent à la hausse. Et celui d'un plein avec. Un constat à légèrement nuancer cependant. D’après le dernier relevé du ministère de la Transition écologique publié lundi 23 mai, le prix du gazole enregistre sa deuxième semaine consécutive de – légère – baisse, pour s’établir en moyenne à 1,852 euros le litre. De son côté, l’essence augmente depuis maintenant cinq semaines, se rapprochant à nouveau de la barre des deux euros le litre (1,9722 euro pour un litre de SP 95). C’est entre 15 et 20 centimes de plus qu’avant le 24 février dernier et l’invasion de l’Ukraine par la Russie. 

Renforcée par l’inflation généralisée, cette flambée a inévitablement des conséquences sur le budget des ménages. En Loire-Atlantique, 85,7 % d’entre eux étaient équipés d’une voiture, selon les chiffres de l’Insee datant de 2018. Soit lég . . .

L’info indépendante a une valeur

Les journalistes de Mediacités proposent chaque jour des enquêtes et analyses locales exclusives. Sans pub, seuls les abonnements financent notre travail. Aidez nous à renforcer notre indépendance.

Profitez de 24h d'accès gratuit pour lire cet article et tous les autres !

  • Lisez chaque semaine nos nouvelles enquêtes
  • Participez à nos investigations
  • Sans engagement. 60€/an ou 7€/mois