À la Cité de l’Espace, l’arrivée prochaine d’Arnaud Mounier crispe les salariés

Les salariés du parc d'attraction scientifique ont écrit aux membres du conseil d'administration pour leur faire part de leur défiance vis-à-vis de cette nomination. Un document révélé en exclusivité par Mediacités.

Cité de l'espace toulouse
La Cité de l’Espace à Toulouse / Crédit photo Cité de l’espace – Natalia Lagueny

Au pied de la colline de Jolimont, le personnel de la Cité de l'Espace est inquiet. Dans moins d'un mois, un nouveau directeur général délégué y fera ses premiers pas dans le monde de l'entreprise. Arnaud Mounier, le jusqu'alors indéboulonnable directeur de cabinet du maire de Toulouse, a en effet été nommé en septembre à ce poste pour seconder l'actuel dirigeant du parc d'attractions scientifique. Une décision qui a déjà fait couler beaucoup d'encre.

Voilà près de deux mois, le 25 octobre, les représentants des salariés de la Semeccel - la société d'économie mixte (SEM) gérant la Cité de l’Espace et l'Envol des Pionniers - ont écrit aux administrateurs de la structure. L’objet de leur missive, que Mediacités a pu consulter, alerter sur le « climat de doute, d’inquiétude et de défiance » suscité par l'arrivée prochaine d’Arnaud Mounier.   

Déplorant « la subjectivité politicienne » apparente de cette nomination, les salariés de la Semeccel craignent qu’elle ne nuise à l’image de marque de la Cité de l’Espace et « au capital confiance » accumulé au fil des . . .

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. Aujourd’hui, plus de 5 300 abonnés soutiennent notre travail. Mais ce n’est pas suffisant : nous recherchons 2 000 abonnés d’ici la fin 2022 pour continuer à enquêter. En vous abonnant aujourd’hui, dès 3 euros par mois, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 3 minutes

Par Gael Cérez