David Courcol, agriculteur près de Lille : « Passer à l’irrigation en goutte à goutte ? Ce serait me tirer une balle dans le pied »

Dans les Hauts-de-France, les volumes d’eau prélevés pour l’irrigation ont été multipliés par quatre en dix ans. Une hausse préoccupante alors que la ressource en eau est menacée par le changement climatique. Mais l’agriculture régionale est-elle prête à prendre le tournant de la sobriété ? Reportage sur une exploitation de La Bassée, à une vingtaine de kilomètres au sud-ouest de Lille.

Canon à eau (1)
Depuis 2010, le nombre de parcelles irriguées a bondi de 77 % dans les Hauts-de-France. Ici, un champ de chou-fleurs de la ferme Courcol, exploitation agricole de 60 hectares située à La Bassée, une vingtaine de kilomètres au sud-ouest de Lille. Photo : Matthieu Slisse / Mediacités

Il est 11h sous le lourd soleil de juillet et le mercure frôle déjà les 30 degrés. Le vieux canon à eau de l’exploitation familiale fonctionne à plein depuis les premières lueurs du jour pour désaltérer les jeunes pousses assoiffées. Sur les 60 hectares de la ferme Courcol de La Bassée à vingt petits kilomètres au sud‐ouest de Lille, pommes de terre, oignons et choux‐fleurs sont nourris au biberon depuis plusieurs semaines déjà : en cause, un mois de juin historiquement sec.

Nous vous offrons l’accès à cet article

Profitez de deux jours pour lire cet article et parcourir tous nos autres contenus :

En renseignant votre adresse e‑mail, vous acceptez nos conditions générales d’utilisation.
Mediacités s’engage à ne pas céder votre adresse e‑mail à des tiers. En cas d’échec, écrivez à contact@mediacites.fr
  • J’accède aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • Je découvre un média 100 % indépendant, avec 0 % de publicité

Notre survie dépendra de vous

Un journal local, sans pub, qui enquête chaque semaine sur les pouvoirs locaux en toute indépendance. Voilà ce que propose Mediacités. Voilà ce que vous pouvez sauver en prenant ce [contre] pouvoir. Abonnez‐vous aujourd’hui, et faites la différence. 

Notre survie dépend de vous

Un journal local, sans pub, qui enquête chaque semaine sur les pouvoirs locaux en toute indépendance. Voilà ce que propose Mediacités. Voilà ce que vous pouvez sauver en prenant ce [contre] pouvoir. Abonnez‐vous aujourd’hui, et faites la différence.
Je m’abonne

  • J’accède aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • Je soutiens un média 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • J’empêche les pouvoirs locaux de gouverner en rond
  • Je peux résilier mon abonnement à tout moment et facilement

Publié le

Temps de lecture : 6 minutes

Favorite

Par Matthieu Slisse