C’est le dernier incubateur en pointe de la métropole lilloise. Une pépite en devenir portée par Euratechnologies et dédiée au e-commerce. Le site de Blanchemaille, qui jouxte le siège social de La Redoute, focalise toutes les attentions. Il faut dire que le symbole est grand. Songez plutôt ! Il se situe dans le quartier de l’Alma, l’un des plus sinistrés de Roubaix, et augure d’une belle reconversion économique grâce à l’émergence d’un « écosystème » prometteur labellisé « Parc d’Innovation Régional » le 6 février dernier.

Blanchemaille, c’est d’ores et déjà 180 emplois et 27 entreprises (Showroom privé, Vestiaire Collective, Dagoma…) et la perspective de 1 000 emplois dans les cinq ans. Blanchemaille, c’est un lieu très innovant, un « cluster » qui mêle start-up, activités de recherche et entreprises matures (La Redoute, OVH…). Blanchemaille, c’est 45 000 mètres carrés de plancher répartis en trois bâtiments : Fontenoy, le cœur du réacteur, Moreau occupé par Triselec et Pollet. Mais depuis la mi-février, l’inquiétude monte sur le devenir du site. Et les courriers d’alerte se multiplient, comme Mediacités est en mesure de vous le révéler.

Le 23 février dernier, l’Etablissement public foncier envoie une lettre incendiaire au président Damien Castelain (voir ci-dessous). Sa directrice générale, Loranne Bailly, demande tout d’abord au président de la MEL de « respecter le calendrier fixé d’un commun accord prévoyant une mise en œuvre effective [du . . .

L’info indépendante a une valeur

Les journalistes de Mediacités proposent chaque jour des enquêtes et analyses locales exclusives. Sans pub, seuls les abonnements financent notre travail. Aidez nous à renforcer notre indépendance.

Profitez de 24h d'accès gratuit pour lire cet article et tous les autres !

  • Lisez chaque semaine nos nouvelles enquêtes
  • Participez à nos investigations
  • Sans engagement. 60€/an ou 7€/mois

Jacques Trentesaux
Je suis tout à la fois le directeur de la rédaction et le président de Mediacités, que j’ai co-fondé avec plusieurs anciens collègues du groupe L’Express fin 2016. Nordiste d’origine, j’habite Paris mais j’ai à cœur de revenir dans ma région natale pour y enquêter autant que mes autres fonctions m’en laissent le temps. Avant Mediacités, je suis passé par La Croix, Liaisons sociales, Les Echos et L’Express, où j’ai notamment occupé le poste de rédacteur en chef de la rubrique Régions. Je n’aime rien tant que « sortir du périphérique parisien » pour aller sur le terrain afin de comprendre les réalités du pays.
Voir ma déclaration d’intérêts