Dans la famille Auchan, je demande la banque Oney. Cette filiale, basée à Lille, a pour spécialité de proposer des solutions de paiement dans les magasins comme Leroy Merlin, Boulanger, Darty, Fnac, Decathlon et bien sûr Auchan. Elle vend aussi des crédits à la consommation et tout un panel d'assurances (auto, habitation, crédit, hospitalisation, frais d'obsèques). « Ce que les clients ignorent, c’est que leurs primes d’assurance atterrissent à Malte », révélait Mediapart en juin 2017. Malte : un petit paradis fiscal, où les entreprises payent les impôts les plus bas d'Europe.

En juin 2011, deux sociétés ont été créées sur l'île de Malte : une pour l’assurance vie et l'autre pour l’assurance classique, comme l'expliquait Mediapart. Créée en mars 2011, une troisième société, nommée Oney Holding Limited, encaisse les dividendes des deux premières. Le taux officiel de l’impôt à Malte est de 35 %, davantage que les 33,3 % prélevés en France. Mais lorsqu’une société détenue par des étrangers distribue des dividendes à ses actionnaires, le fisc lui rembourse jusqu’à 85 % de l’impôt. Au total, entre 2014 et 2016, Auchan a ainsi économisé 21 millions d’euros d’impôts, selon les calculs de Mediapart. Autant d'argent qui échappe à la France...

Cette stratégie d'optimisation fiscale se poursuit. Le 11 mai 2018, Oney Holding Limited a . . .

Il vous reste 58% de cet article à découvrir !
Nous vous offrons un accès de 24h pour découvrir nos articles les plus récents
Nous vous enverrons nos dernières enquêtes et des offres d'abonnement.
Ou bien apprenez-en plus sur Mediacités...
Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.

Mediacités c'est :

  • Un site 100% indépendant (seuls nos lecteurs nous font vivre)
  • Chaque semaine de nouvelles enquêtes (et plus de 1 000 déjà publiées)
  • Des newsletters sur les municipales (Lille, Lyon, Nantes, Toulouse)
  • La participation aux enquêtes (idées de sujets, documents confidentiels, événements)
  • Le moyen de faire vivre une information libre et sans publicité
La curiosité est un beau défaut,
vous aussi, adoptez Mediacités !